Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Le Maire et ses élus en visite aux Bas-Rupts

image_pdfimage_print

Ce samedi matin aux alentours de 10h30, le Maire Stessy Speissmann accompagné d’une dizaine d’élus, s’est rendu à l’école des Bas-Rupts afin de rencontrer les habitants de ce coin de la perle. Des élus parmi lesquels, Jean-François Duval, Michel Graiche, Marie-Rose Briot, Michel Danner, Pierre Imbert, Pascal Bédel, Renée Crosta, et Anne Chwaliszewski, cette dernière étant également habitante des Bas-Rupts, et fortement impliquée dans la vie du quartier au sein du conseil municipal.

P1030938Une visite matinale donc, au programme de laquelle une réunion de quartier, où chaque habitant a pu soumettre ses propositions, ses doléances et ses inquiétudes à l’équipe municipale venue les écouter. Une opportunité pour la municipalité, comme le définit Stessy Speissmann, « de venir au plus près des Gérômois, à leur rencontre, et au cœur de leur quartier ». Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le rendez-vous ne fut pas vain. Ils étaient en effet une cinquantaine de riverains à avoir répondu présent, dans la petite garderie se voyant reconvertie pour l’occasion en salle de réunion.

Une réunion débutée fermement et dans le vif du sujet, avec une première intervention, ou plutôt revendication, réclamant : « On ne veut pas que l’école ferme », suivie aussitôt des applaudissements nourris de toute l’assistance. Un sujet ô combien important pour les habitants et parents d’élèves des Bas-Rupts, et auquel le maire s’était préparé à répondre. Ce dernier a ainsi tenu à souligner le fait que la Mairie avait « réussi à faire temporiser les choses pour cette année », ajoutant tout de même, un brin pessimiste, que « l’école reste néanmoins dans la balance pour l’année prochaine, avec une possibilité de fermeture si un manque d’effectif est constaté ».
Coté urbanisme, le problème de la constructibilité des terrains aux Bas-Rupts, et de la délivrance des permis de construire, fut également longuement abordée. Des problèmes inhérents à de nombreux habitants et propriétaires qui se voient dans l’impossibilité d’agrandir ou de construire. Une impasse, que la ville et le maire expliquent par une volonté de « préserver les paysages » dans certains cas, mais également par des contraintes de réseaux et de PLU (Plans Locaux d’Urbanisme).
P1030944Enfin, la question de la sécurité routière et de la signalisation dans le quartier a elle aussi été abordée en profondeur. Parmi les points qui posent problèmes, beaucoup se sont notamment accordés sur la dangerosité de la vitesse limitée à 90 km/h, mais également sur l’état de dégradation avancée de la route de la Creuse et du manque de signalisation à proximité de l’école. Des inquiétudes entendues et prises en compte par l’équipe municipale, qui envisage notamment de réduire la limitation de vitesse à 70 km/h, ou encore de compléter les travaux de signalisation, à proximité de l’école et ailleurs.

Au fil de la réunion, les élus présents ont bien pris soin de notifier chacun des cas particuliers, les consignant dans un carnet, avec les adresses concernées et les revendications. Des élus qui ont également pris la parole en plus du maire, afin de répondre aux sollicitations de chacun, étayant au mieux leurs arguments à l’aide d’explications détaillées.

Une réunion faite d’échanges donc, déroulée dans une ambiance plutôt conviviale, où chacun a pu échanger et faire valoir ses positions, afin de faire progresser au mieux, la vie des Bas-Rupts.

 

A.M




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *