Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Mathilde Joly lance la saison des expositions Meltin'pot artistique à la galerie de la MCL

image_pdfimage_print

La saison 2016-2017 de la galerie de la MCL est donc lancée depuis vendredi soir avec l’exposition de la jeune Mathilde Joly, artiste originaire du Lot.

Mathilde Joly (au centre) en compagnie de Lydie Guillemain et Delphine Aubry, responsable de la commission chargée de programmer les expositions

Mathilde Joly (au centre) en compagnie de Lydie Guillemain et Delphine Aubry, responsable de la commission chargée de programmer les expositions

Actuellement en service civique en Bourgogne, c’est à Épinal qu’elle a suivi ses études et obtenu son diplôme dans la section Images & Narration (autour de l’édition) aux Beaux arts en juin 2015. C’est à cette époque qu’elle a a eu des contacts avec les « scouts » de la MCL qui l’ont invité par la suite à exposer son travail. Une production très éclectique en terme de techniques utilisées, mais tout de même avec un fil rouge bien solide qui tourne autour de la famille et de la mémoire/du souvenir.

Un thème que Mathilde connaît et maîtrise relativement bien puisqu’elle l’a exploré dans le cadre de son projet de diplôme que la jeune femme a creusé à travers la maison de famille de ses grands-parents. Une bâtisse située dans l’Aveyron, une maison forcément pleine de souvenirs que vous retrouvez en partie dans la galerie de la MCL. « Mon projet était notamment composé de sons et d’images ainsi que d’un livre-objet et de poupées que j’ai fabriqué moi-même. Mais pour cette exposition je n’ai sélectionné qu’une partie des éléments qui le compose que j’ai complété avec des cartes postales que j’ai imprimé et dessiné, des dessins, des peintures avec collages etc… » , précisait l’artiste lors du vernissage qui s’est déroulé vendredi soir.

la classe de clarinette de Fred perrin en action

la classe de clarinette de Fred Perrin en action

A cette occasion, la trésorière de la MCL Lydie Guillemain a rappelé que c’était avec plaisir que la maison recevait un talent en devenir qui propose sa vision d’un thème, son univers et surtout une diversité dans sa façon de s’exprimer. Du talent, il y en avait également du côté de la classe de clarinette de l’école de musique menée par Fred Perrin qui a animé le début de soirée. Une bonne habitude qui est en train de s’installer pour les vernissages d’exposition. Il faudra donc attendre le prochain pour en profiter, mais en attendant pouvez donc découvrir cette toute première exposition de la saison à la galerie du 1, boulevard de St Dié jusqu’au 27 septembre prochain.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *