Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Le solaire-électrique : l’avenir du lac et peut-être plus encore Une collaboration italo-gérômoise qui fait des étincelles

image_pdfimage_print

Grâce à la collaboration entre E-Motor et Garda Solar, la Perle des Vosges devrait encore faire parler d’elle bien au-delà des frontières vosgiennes grâce à un projet basé sur les énergies renouvelables. Gérardmer et son lac vont en effet intégrer un spot publicitaire diffusé à l’échelle européenne afin de promouvoir les Gogos, embarcations électriques fonctionnant à l’énergie solaire.

E Motor - Garda Solar 2016 (2)

Édouard Gegout (à droite sur la photo) en compagnie de Stessy Speissmann et des fondateurs de garda Solar Alberto Pozzo et Alessio Zanolli.

Cela aura sans doute été le gros carton de l’été : les nouvelles embarcations électriques & solaires baptisées GOGO ont tourné à plein régime pendant toute la saison. « Avec les 6 Gogos, nous avons même réalisé un chiffre d’affaire supérieur à celui de notre vedette qui effectue les tours du lac commentés. En 30 ans de métier, un engouement pareil, c’est du jamais vu ! Ils ont parfois fonctionné jusqu’à 8 heures non-stop ! » , précise Édouard Gegout, propriétaire des bateaux La Perle et fondateur de E-Motor. Ce dernier a donc eu le nez fin en lançant ces embarcations d’un nouveau genre sur le lac de Gérardmer en 2014.

Mais au-delà du succès commercial estival, c’est aussi le triomphe des nouvelles technologies et de l’énergie renouvelable qui a été rendu possible grâce à la collaboration hautement bénéfique entre les Italiens de Garda Solar et E-Motor. Car passer au tout électrique sur le lac est une chose, mais pour que cela soit réellement bénéfique à long terme et pour l’ensemble de la planète, il fallait voir encore plus loin avec un chargement de batteries dernier cri grâce via l’énergie solaire. Il ne fallait pas non-plus oublier le confort, l’ergonomie et le design. Mais pour ça, on peut faire confiance à Alberto Pozzo & Alessio Zanolli.

Les fondateurs de Garda Solar étaient en visite à Gérardmer ce jeudi et ce vendredi pour tourner le fameux teaser destiné dans un premier temps au salon de Birmingham où ils ont déjà un parc de 25 Gogos. Ce dernier aura lieu en novembre et les deux hommes sont plutôt confiants. Ils travaillent leur projet depuis 2010 et ont vendu leur premier Gogo deux ans après. Depuis, le duo double le nombre d’embarcations vendues chaque année.  Birmingham sera une étape incontournable pour eux, une vitrine pour Garda Solar et E-Motor, mais aussi pour la Perle des Vosges que les visiteurs découvriront aux côtés de Jesolo, ville italienne métropolitaine de Venise et située en bordure de mer.

Sans faire trop de vagues…

E Motor - Garda Solar 2016 (3)« Nous voulions un spot où les éventuels acheteurs et utilisateurs puissent voir les Gogos sur une rivière, la mer et un lac. C’est pour ça que nous avons pensé à Gérardmer et à Édouard avec qui nous allons avoir un « business agreement » (partenariat) par le biais de E-Motor. De plus, il y a déjà un « Gogo center » à La Perle qui en possède 6, l’objectif étant de passer à 20 pour l’été 2017″ , explique Alessio. Le lac de Gérardmer va donc servir de rampe de lancement au niveau national, un exemple de « marina verte » . L’objectif annoncé est clairement qu’à long terme, chaque plan d’eau où la navigation est possible possède un ponton à Gogos. « Avec E-Motor nous allons devenir distributeur du Gogo en France, une filiale française de Garda Solar, et un partenaire technique également, car nous apportons notre contribution à l’amélioration du modèle, notamment d’un point de vue électrique » , ajoute Édouard Gegout.

Les deux entités française & italienne se complètent donc à merveille et se portent mutuellement vers le haut, ce qui semblait enthousiasmer le maire de Gérardmer Stessy Speissmann, invité sur le ponton de La Perle Jeudi soir. « C’est très intéressant de voir cet enrichissement mutuel, ce développement au niveau européen entre deux sociétés gérômoise et italienne . (…) On ne peut que se féliciter de ce partenariat et de ce dynamisme qui prennent en compte la question du développement durable » . Un partenariat qui est en train de plancher sur de futurs hors-bords électriques avec batteries au lithium. Le prototype devrait faire ses premières vagues sur le lac au printemps prochain et sera sans doute susceptible d’intéresser les clubs sportifs locaux… Sur le lac de la Perle des Vosges,  les jours sont donc sans doute comptés pour les moteurs thermiques !

E Motor - Garda Solar 2016 (1)

Présent jeudi soir en qualité d’élu et de batelier, Eric Defranould avait lui aussi pris le train en marche avec son bateau de tourisme électrique à Énergie solaire

 




3 réactions sur “Le solaire-électrique : l’avenir du lac et peut-être plus encore

  1. JMV

    Pour la partie écologique, rien à dire.
    Par contre, quelle pollution visuelle !
    Ces coques laides, leurs couleurs criardes et leurs décorations de fêtes foraines, ont leur place chez Mickey mais pas sur les eaux de notre vieux et beau lac.

    répondre
    1. Jean-Charles Lalevee

      Je me faisais exactement la même réflexion lorsque j’ai vu la photo.
      Le projet est très bon, mais l’esthétique est particulièrement affreuse. Si on ne peut rien faire à propos de la forme des coques, au moins il faut revoir les couleurs.

      N’y a t-il pas un label « Gérardmer » qui pourrait peut-être réguler ce genre de pollution visuelle? (par exemple la pléthore de panneaux publicitaires sur la commune)

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *