Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Concevoir un projet d’éducation aux images : mode d’emploi Inventer un monde ensemble, c'est déjà énorme

image_pdfimage_print

La MCL de Gérardmer, c’est du divertissement, des loisirs, de la créativité, de la convivialité mais aussi de l’éducation populaire. C’est sans doute dans cet esprit que la structure avait à nouveau choisi de mettre à l’agenda de Graines des Toiles une formation proposée par Image Est, pôle images de la Grande Région. Cette journée d’études, en partenariat avec le festival, s’adressait notamment aux enseignants, professionnels de la culture et de la médiation culturelle, et avait pour thème la création d’un projet d’éducation aux images.

Image Est formation Graines des Toiles (1)

Sujet particulièrement dense et intéressant pour les stagiaires qui n’auraient pas craché sur une journée supplémentaire de formation ou deux, loin s’en faut !

Comment sensibiliser les enfants et adolescents à l’image animée ? Analyser une image, susciter l’esprit critique. Quelle méthodologie adopter pour élaborer un projet d’éducation aux images ? Autant de questions auxquelles a tenté de répondre le passionné et versatile Wilfried Jude, animateur de cette formation au CV bien rempli. Cadreur, réalisateur, formateur, il a notamment été le coordinateur du dispositif Passeurs d’Images sur la Région Centre pendant sept ans, puis sur le secteur Île de France pendant près d’un an et demi. indépendant, il travaille désormais sur ses projets et, en tant qu’intervenant, sur ce type de formations et de rencontres basées sur l’éducation à l’image. Wilfried Jude était pour l’occasion accompagné de Cécile Zanotti, représentante d’Image Est dont l’éducation à l’image est l’une des nombreuses missions phares.

Le fond & la forme

Wilfried Jude, intervenant de cette formation

Wilfried Jude, intervenant de cette formation

Premier constat, le rendez-vous avait attiré un peu plus d’une douzaine de stagiaires venus d’horizons bien différents mais souvent avec une expérience dans l’image au sens large du terme. Enseignantes dans la Meuse, membres d’associations axées sur la réalisation de cours ou moyens métrages, salariés de structures municipales culturelles, venus de Nancy, Épinal ou Gérardmer, tout ce petit monde était présent pour la même chose : améliorer ses connaissances et compétences en matière de création d’un projet d’éducation aux images, mais aussi en profiter pour échanger avec des « confrères » et ainsi aller à la pêche aux idées. Des idées dont manifestement les stagiaires du jour ne manquaient pas !

C’est donc fort logiquement par une première partie plus théorique que la journée a commencé : enjeux et pratiques liés à l’éducation à l’image, spécificités de cette dernière, mener à bien un projet, trouver des financements et des partenaires, apprendre à être ensemble (animer, mobiliser et transmettre), autant de points et de sujet à aborder avant de se lancer dans le grand bain… Et d’attaquer les ateliers pratiques après la pause déjeuner ! Mais comme le rappelait Wilfried Jude, se lancer dans un projet d’éducation aux images en passant par l’abstraction, en stimulant  l’esprit créatif des jeunes, souvent, « c’est s’inventer un monde ensemble » , ce qui est déjà remarquable et palpitant. Espérons  en tout cas que cette journée de formation stimulera les stagiaires dans leur(s) missions(s) et leur donnera quelques clés supplémentaires pour ouvrir encore plus largement les portes de l’éducation aux images.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *