Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Le Conservatoire d’Espaces Naturels de Lorraine s’installe à l’École des Xettes Nature ! oh belle nature ! Les anges gardiens sont là !

image_pdfimage_print

P1070298

C’est fait et bien fait. Depuis juin dernier, la section vosgienne du Conservatoire Naturel de Lorraine est installé à l’École des Xettes. C’est aujourd’hui officialisé avec l’inauguration qui s’est déroulée samedi après-midi avec la présence d’un aréopage de personnalités du département réunis autour du maire Stessy Speissmann et du président du CEN, Alain Salvi.

De Kichompré ( encore une ancienne école) le CEN méritait mieux, avec un endroit spacieux fait de  salle de réunion  et d’espace capable d’accueillir un public à la recherche d’informations sur la faune et la flore locale. C’est en tout cas ce qu’ont souligné tous les intervenants et invités à commencer par le maire Stessy Speissmann.

« Cette installation est l’aboutissement de longs mois de travail réalisés en amont. C’est un bâtiment remarquable pour sa situation et son histoire de Mitterrand à l’école de quartier. Le Conservatoire est attaché à la proximité avec les populations et réalise un travail remarquable en termes de protection de l’environnement, de documentation, de défense et de pédagogie envers notamment la jeunesse ».

Le président Alain Salvi s’est dit quant à lui très heureux d’investir les nouveaux locaux ».

« C’est une école que je connais bien ce depuis longtemps à 2 pas de nos espaces naturels. Que notre équipe en profite, nos racines ont bien pris dans les Vosges déjà depuis 1999 date à laquelle nous nous sommes installés à Kichompré ».

Les élus se sont retrouvés pour dévoiler les plaques accrochées à l’ancienne école des Xettes aujourd’hui transformée. L’endroit peut revivre d’une autre manière, tout aussi pédagogique.

A noter, Le Conservatoire des Espace Naturels représente aujourd’hui 320 sites exceptionnels, 6 200 hectares avec,  pour prochaine propriété, 12 hectares acquis à la tourbière de Martimpré pour un financement du SAFER (Les Sociétés d’aménagement foncier et d’établissement rural qui permettent à tout porteur de projet viable – qu’il soit agricole, artisanal, de service, résidentiel ou environnemental).

L’antenne de l’école des Xettes :

Aux nouveaux bureaux plus spacieux et plus ergonomiques, viennent s’ajouter une salle d’exposition et un jardin qui permettront d’accueillir le public et d’envisager des actions d’éducation à l’environnement (verger, mare pédagogique, …). Au-delà d’un lieu de travail, les locaux serviront d’espace d’information et d’échanges, s’intégrant à la vie du quartier et au tissu associatif local.

Pour en savoir plus sur le conservatoire :

 




2 réactions sur “Le Conservatoire d’Espaces Naturels de Lorraine s’installe à l’École des Xettes

  1. J.Lou GEORGE

    NATURE OH BELLE NATURE !!!!! vous avez dit conservatoire chargé de la protection de l’environnement …..quand je regarde la photo de l’inauguration et que je vois Messieurs Pierre et Gremillet sénateurs vosgiens qui ont voté pour le maintien des pesticides néonicotinoïdes lors de l’examen en séance de la loi pour la reconquête de la biodiversité cela me scandalise. Ces pesticides sont une calamité pour les abeilles, ces ouvrières impliquées pour un tiers de notre production alimentaire. Au delà, c’est toute la chaîne alimentaire qui sera contaminée jusqu’aux consommateurs.

    répondre
  2. Fr. Laubacher

    Bonjour,
    J’aimerais et savoir et comprendre…
    Combien de personnes sont attachées, salariées, rétribuées par ce Conservatoire ?
    Quel est, à la louche, son budget de fonctionnement ?
    Quelles sont les collectivités qui mettent la main à la poche pour son existence ?
    De quoi cette entité est-elle propriétaire ?
    Quels sont ses pouvoirs ?
    Quelle est sa mission locale en comparaison du Parc Régional des Ballons, du Jardin du Haut Chitelet ???….
    Quelle est sa position face à la misère des éleveurs et de leurs cheptels en regard du bonheur des loups ? ….
    Merci pour les réponses éclairées des décideurs, sapiteurs et autres « sachants » !
    Fr. laubacher

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *