Search
dimanche 18 nov 2018
  • :
  • :

Du frisson à la fiction pour 6 jeunes Gérômoises Maîtriser sa peur, maîtriser l'horreur

image_pdfimage_print

Dans le cadre du festival Graines des Toiles, la MCL proposait aux ados et pré-ados un stage cinéma estampillé PTEA qui se déroule actuellement à la Pastorale de Martimpré.

stage ciné PTEA MCL GDT (2)« Chaque année, nous proposons une rencontre avec un artiste à travers un stage cinéma, de préférence avec une entrée fantastique car Gérardmer est clairement une terre de fantastique. Le thème de cette édition de Graines des Toiles étant « Frissons » , l’intitulé du stage était tout trouvé et nous l’avons appelé « Du frisson à la fiction » . Il fallait ensuite trouver un intervenant avec lequel nous allions pouvoir travailler et pour la 2ème année, c’est David Verlet de « L’assolatelier » qui nous a rejoint. Il a plusieurs casquettes et donc beaucoup de compétences dans le ciné. L’an dernier, il avait permis à un groupe de jeunes de réaliser un film en stop-motion. Cette année, les participants vont réaliser un court-métrage fantastique à la Pastorale. Je remercie d’ailleurs la municipalité qui nous prête la salle, sans oublier la DRAC et la CAF qui financent ce stage », explique Julien Thibault, coordinateur du secteur jeunesse de la MCL.

Un projet qui a attiré 6 participantes âgées de 11 à 13 ans et qui implique également une animatrice BAF en la personne d’Hélène, sans oublier Florian Tajana, Bénévole de l’association gérômoise « Gratt’Moi Ça » . Si la première encadre le groupe et s’occupe de la partie vie quotidienne autour du stage, le second est chargé de réaliser un making off de l’aventure. « Cela nous permettra de valoriser le stage en lui-même, de permettre aux participantes d’avoir du recul sur ce qu’elles ont fait pendant cette semaine, mais aussi de promouvoir les futurs stages cinéma » , précise Julien Thibault. D’autres petites surprises sont également dans les tuyaux afin de valoriser le court-métrage en lui-même et l’aventure qui s’achèvera d’ailleurs vendredi avec la nuit Tim Burton. Une soirée qui fait aussi partie du programme de Graines des Toiles et à laquelle le groupe assistera.

Mais pour l’heure, David Verlet et toute son équipe sont en plein tournage à la Pastorale. Tournage qui a débuté mercredi après quelques démarches intéressantes et essentielles en amont. Les jeunes participantes ont en effet commencé par décharger l’ensemble du matériel nécessaire et en ont profité pour prendre connaissance de chaque outil mis à leur disposition. Puis le groupe a visionné 3 films de science-fiction-horreur afin de prendre pleinement conscience des unités de temps, lieu et action. Le tout avant de prendre en main le drone qui allait leur permettre de tourner la première scène de leur court-métrage. « Un peu à la manière « Shining » , même si elles n’ont pas vu le film. Mais je pense que, quand elles le verront, elles se souviendront très certainement du stage et de la scène qu’elles ont tourné ! » , commente David Verlet, sourire en coin.

stage ciné PTEA MCL GDT (1)« Nous avons également posté différents objets dans différentes pièces de la Pastorale, éclairées de différentes manières, au noir. Les filles devaient faire le tour de ces pièces et écrire ce qu’elles ressentaient, ce qu’elles pensaient. Le tout avant de faire un débriefing et d’imaginer ce qui pourrait être intéressant de filmer dans chaque pièce, comment se servir de chaque objet, comment les mettre en scène.  Nous leur avons enfin donné une consigne d’écriture pour le scénario : « deux filles arrivent de la forêt et rentrent dans la maison. Pourquoi ? Que se passe-t-il ? » Elles devaient se nourrir de tout ça à travers un travail d’écriture dirigé et refaire un tour des pièces avec le synopsis de départ pour affiner la trame de leur histoire » . Le groupe a également beaucoup travaillé sur les peurs suggérées et le planning de tournage a été établi avant de commencer avec le tournage de la scène du drone le mercredi.

« Le passage avec la visite des différentes pièces était assez effrayant pour les filles, mais on sent vraiment qu’elles ont pris de l’assurance et qu’elles n’hésitent plus maintenant. Elles ont aussi acquis des clés pour décrypter les films et certains effets spéciaux. Il est aussi important de préciser que nous avons fait des essais castings pour avoir les meilleures dans chaque rôle, tout en appuyant bien sur le fait que le tournage d’un film, c’est vraiment un travail d’équipe et que chaque poste est essentiel. Mais c’est vraiment un bon groupe, les filles sont particulièrement volontaires et motivées ! «  , conclut David Verlet. Le résultat de cette belle et effrayante semaine sera donc projetée très prochainement à la MCL et s’intitulera « Cache-Cache » . Un titre évocateur et mystérieux à la fois…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.