Search
jeudi 15 nov 2018
  • :
  • :

Grogne du côté de la Cercenée Une construction qui ne fait pas l'unanimité, loin s'en faut

image_pdfimage_print

cercenée local

Grogne du côté du chemin du Pont des Fées où les habitants du quartier de la Cercenée voient pousser depuis mercredi un futur local commercial dont l’ampleur n’est pas tout à fait de leur goût, et pour cause. « Je ne décolère pas. On est tout de même à environ 120-150 mètres du Pont des Fées, un site classé. Quand on a fait construire ici, on nous a pour ainsi dire tout imposé : couleur de la façade, orientation de la maison, agencement de la terrasse, et même la taille des fenêtres pour certains riverains… Et en face, dans un quartier résidentiel qui plus est, on construit ça. Il faut que tout le monde travaille, ce n’est pas la question. Mais une bâtisse de cette taille, même si on nous avait annoncé que ce serait tout en bois quand les fondations ont été posées, vraiment, on ne s’attendait pas à ça. Ça doit faire une dizaine de mètres de haut et ce sera juste en face de chez moi ! La vue ne sera plus la même… » explique Bernard Luezas qui se fait la voix des riverains. Des riverains dépités lorsqu’ils ont découvert la hauteur et le volume du bâtiment qui allait  pousser en face de chez eux…Les réactions devraient se multiplier ! A l’instar de celle du Maire Stessy Speissmann également riverain de la construction en question.

«  J’ai été moi même choqué par la hauteur  » commente le premier magistrat  » ce sont des parcelles qui ont été vendues dans le cadre du développement d’activités économiques avec l’installation de l’horticulture Jouanès de Rochesson et, en ce qui concerne le bâtiment, la société Oxbois. A partir du moment où le code de l’urbanisme est respecté et que le feu vert est donné par l’architecte des Bâtiments de France, on ne peut rien faire si ce n’est ausculter points par points le respect du permis de construire notamment la hauteur de la structure que je trouve personnellement très élevée. Avec les services techniques de la ville nous allons vérifier tout cela. Malheureusement, dans ce type de dossier il est aujourd’hui un peu tard. Il aurait fallut faire un recours auprès du tribunal administratif afin de bloquer le dossier ».

A suivre, les riverains devraient  se faire entendre un peu plus maintenant….




12 réactions sur “Grogne du côté de la Cercenée

  1. fanfan

    Tout le monde en parle à Gérardmer….. lorsque l’on veut faire des changements, cela traîne et surtout les ennuis ne cessent pas parce que l’on demande, ci, ou ça ou plus encore , des dessins ou photos ou images ne trois dimensions : un personnel est là pour compliquer les choses, forme, couleur, matériau … et pourtant, des verrues existent un peu partout (un exemple: rue des deux régiments où des remises ou garage en tôle n’embellissent pas les lieux etc …. )
    Il faut se faire à l’idée que l’on ne peut plus rien faire sans passer par le tribunal du bon vouloir, du savoir d’on ne sait qui, de règles établies on ne sait comment.
    Il faut simplement se taire, accepter tout et son contraire.
    Autre domaine : depuis longtemps, la question est posée : a-t-on le droit de circuler à velo sur les trottoirs, en sens interdit sur les routes ? A-ton le droit de circuler sur les quais du lac malgré les panneaux « circulation interdite »? Chiens tenus en laisse ? pavés descellés sur les trottoirs devenus dangereux …. La liste est longue mais se heurte à l’indifférence ou des cerveaux de pierre trop dure.

    répondre
  2. poirel

    une honte cette construction a l’entrée de notre lotissement !!!!!! les pauvres voisins !!!!!! quand on sait le mal pour avoir son permis de construire accepté on se demande comment une telle construction est possible !!!!!

    répondre
  3. laurence

    Comment le maire peut il se dire choqué par la hauteur !? c’est tout de même bien lui qui a fait élaborer et voter les règles de construction du plan local d’urbanisme !
    Et si l’architecte des bâtiments de France a donné son feu vert c’est bien parce que le maire a donné un avis favorable au projet !
    Il faudrait tout de même assumer ses responsabilités.

    répondre
  4. Claude

    La suprise a été de taille et ce n’est pas un jeu de mots quand nous, habitants de la Cercenée avons vu la construction de ce bâtiment mercredi ! Une honte quand on connaît les exigences qui nous ont été démandées pour nos maisons. Pour notre part permis de construire refusé deux fois, nous avons dû entre autre revoir nos plans afin d’avoir une maison avec sous sol, l’architecte des bâtiments de France nous imposait au départ une maison de plein pied…et j’en passe ! La raison était principalement que nous sommes près d’un site classé : le Pont des Fées.. il ne fallait pas dénaturé le site… et aujourd’hui nous voyons apparaître cette construction sous nos fenêtres !! Il avait déjà été difficile pour nous riverains d’accepter la construction de bâtiments industriels à cet endroit, il y a je pense d’autres endroits pour cela, mais là avec ce bâtiment c’est le choc et la colère ! Qui a pu permettre cela ? Les habitants du quartier s’interrogent car aucune information n’a circulé au préalable…Nous sommes vraiment écoeurés ! C’est vraiment se moquer des habitants de ce quartier ! Payer des impôts pour voir ce paysage et bien moi je dis bravo pour ne pas dire autre chose !

    répondre
  5. Robert88

    Monsieur le maire tente de nous enfumer ! Il est COMPLÈTEMENT faux de dire qu’il n’y a pas de recours possible BIEN AU CONTRAIRE ! Le panneau du permis a été affiché mercredi de la semaine dernière, ce qui laisse 2 mois (jusqu’à Noël) à n’importe qui, pour faire un recours gracieux puis encore 2 mois pour un recours au tribunal administratif. Par ailleurs, le panneau du permis c’est carrément du grand n’importe quoi : il n’y a aucune information à part le numero de permis, ca vaut pas un clou. Et je ne parle même pas de l’entreprise qui fait la maîtrise d’ouvrage ! Aucun travailleur ne parle français et les règles de sécurités… C’est simple il n’y en a pas !!! Qu’attend le maire pour faire cesser ceci ?
    Si monsieur le maire prétend qu’on ne peut rien faire c’est surtout qu’il ne veux rien faire et je dirai même plus: il laisse faire.
    Pourquoi exactement c’est la bonne question ?
    Une chose est sûre : faire stopper ceci c’est juste du civisme Monsieur le maire que ce soit pour les riverains ou pour la santé des pauvres travailleurs loin de chez eux.

    répondre
  6. Flora

    Malheureusement à Gérardmer, les permis de construire semblent être dévlivrés sans le soucis de préserver le paysage de la commune. On construit des chalets à touristes sur des parcelles agricoles nécéssaires au agriculteurs, alors qu’ils ne seront utilisés que 2 fois dans l’année et qu’il y a déja bien assez de résidences secondaires dans le secteur. Si vous souhaitez conserver vos touristes, pensez aux jonquilles qui vont bientot disparaitre face à toutes ces constructions. Quant à la cercenée et à la nouvelle zone commerciale, elles font de de Gerardmer une ville qui se banalise de plus en plus et qui semble suivre le modèle de la mondialisation. Tout cela va faire disparaitre les caractéristiques spécifiques de la ville, de son relief de ses prés pour un urbanisme qui peut se calquer partout ailleurs.

    répondre
    1. André Sepans

      Si le bâtiment mesure 10 m de haut ( à vérifier ) le terrain naturel a été relevé de plus de 1 m de haut , soit un faîte à plus de 11 m , voilà un bon moyen de détourner la réglementation .

      répondre
  7. Charly

    Oh merde je m’étonne je comprends pas ….
    Vraiment ?
    Arrêter de faire valoir votre réalité qui n’est que mensonge ! Vous arranger la vérité comme cela vous arrange !
    Comme pour l’école des bas rupts « je doit fermer l’école ! Non non c’est faux monsieur on vous demande de fermer 2 classe dans la ville ! alors tant qu’à faire autant fermer l’école et ramener ce beau petit monde en ville ! Heureusement que les parents d’élève se sont manifestés !!
    Tout comme cette situation heureusement qu’il y a des personnes qui font des recours et qui ne se laisse pas faire, malgré les difficultés à avoir les informations nécessaire en mairie !
    Ne soyer pas étonné de cette construction, vous l’avez validé et signé !

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.