Search
mardi 13 nov 2018
  • :
  • :

Judo : plus de 80 enseignants et un champion olympique à Gérardmer Une remise en question permanente

image_pdfimage_print
stage national judo enseignants (2)


Le stage prendra fin ce jeudi midi afin que les stagiaires venus de l’autre bout de la France puissent rentrer le jour-même, ou presque….

La F.F.J.D.A. a décidé de renouveler sa confiance au Judo Club de Gérardmer pour l’organisation du stage national de formation continue des enseignants.

La Halles des Sports accueille donc depuis lundi 85  enseignants venus de toute la France pour ce stage dont seule la Fédération Française de Judo décide des inscriptions. Certains ont fait le déplacement depuis Narbonne, Castres ou encore la Normandie, sans oublier un groupe de jeunes pratiquants qui sont en formation pour devenir les enseignants de demain.

Michèle Lionnet, Yannick Fousse et Marc Alexandre

Michèle Lionnet, Yannick Fousse et Marc Alexandre

Un programme complet a été décidé par les hauts responsables de la formation que sont le Vice-président de la F.F.J.D.A. Mr Dubos, responsable de la formation, et Mme Michèle LIONNET, responsable technique du stage et directrice de la formation, le tout sans oublier Marc Alexandre, cadre technique national et Champion Olympique de la discipline en 1988. Autant dire que c’était du solide à la Halle des Sports où les participants sont sur les tatamis dès le matin pour travailler technicité et pédagogie, que ce soit en judo pure, en Jujitsu ou en matière de kata.

« L’objectif de ce stage d’une durée de 4 jours est d’enrichir et approfondir les contenus et les procédures d’apprentissage activées par les enseignants pendant leur exercice professionnel. De renforcer les compétences sur le plan technique et pédagogique dans l’option judo en lien avec la progression française » , expliquait le président du Judo Club de Gérardmer en préambule du stage. Un président et un club qui étaient honorés d’accueillir tout ce beau monde. « C’est une remise en question permanente qui fait vraiment partie intégrante du judo. C’est aussi pour cela que ces stages existent afin que les enseignants bénéficient d’espaces de pratiques afin de pouvoir travailler pour eux-même, de pouvoir se perfectionner et se rencontrer dans un contexte d’enrichissement mutuel », explique Marc Alexandre.

Des propos prolongés par Yannick Fousse, CTR du bassin lorrain et référent technique du pôle kata de la nouvelle ligue : « Cette remise en question est essentielle, c’est vraiment un état d’esprit. Évoluer, avancer, progresser, c’est le travail de tout judoka, c’est aussi le travail d’un enseignant » . C’est d’ailleurs dans cet esprit que Yannick Fousse partira prochainement au Japon  avec 15 cadres techniques nationaux pour y suivre un stage à leur tour. Enfin, l’organisation a également veillé à enrichir le contenu du stage avec l’actualité de l’équipe de France et son parcours aux Jeux Olympiques, comme le faisait remarquer Michèle Lionnet. Certaines séances ont donc été orientées en fonction du style de judo des athlètes français et sa possible évolution dans des domaines tels que le Newaza ou le Kumi Kata.

Il est par ailleurs intéressant de préciser que le judo est une discipline qui a beaucoup évolué dans l’engagement. Avec un système de classement proche de celui du tennis, les compétitions se multiplient pour les athlètes de haut niveau qui, du coup, s’entraînent aussi beaucoup plus. Une fréquence d’entraînement qu’il faut donc pouvoir gérer et mettre à profit pour la rendre efficace. une tâche qui revient donc à tous ces enseignants !

stage national judo enseignants (3)

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.