Search
vendredi 16 nov 2018
  • :
  • :

La miniature s’expose en grand à l’espace LAC

image_pdfimage_print

IMG_1327

Voitures télécommandées, maquettes à l’échelle et modèles de bateaux plus vrais que nature ont envahi ce dimanche l’espace LAC à l’occasion du 12ème salon de la miniature et de la 17ème édition de la bourse d’échange, le rassemblement annuel de la Perle dédié aux modélistes et aux collectionneurs. Cette année, une cinquantaine d’exposants au total se tenait disponible pour expliquer et partager leur passion et leur travail, aux curieux venus en nombre. Au milieu des allées pour les objets télécommandés ou en démonstration au sein des stands, les miniatures étaient érigées en objets rois dans ce salon qui leur était dédié. Et n’allez surtout pas parler de jouets ou d’amusement à nos collectionneurs et modélistes, pour qui leur passion n’a rien de dérisoire et représente pour la plupart, des heures de recherche et de travail. Des passionnés du modèle réduit, qui aiment reproduire le plus fidèlement possible, et à l’échelle, des objets qui leur tiennent à cœur.

P1040111Parmi eux, Grégory Pernin, habitué du salon auquel il participe depuis 14 ans, et véritable figure de ce rendez-vous. Avec ses imposantes reproductions de bateaux de plusieurs mètres pour certaines, il est en effet une figure immanquable du salon, comme son stand et ses modèles. Ce passionné de miniaturisation et de modélisme avoue être attiré par tout ce qui tient du « volant, du roulant et du navigant ». Cette dernière catégorie étant le domaine de prédilection de cet ancien marin, reconverti désormais en cuisinier et plâtrier. Avec une gouaille sans pareil et habité par une passion certaine, ce féru de miniaturisation ne tarit pas d’explications quant à ses productions. Pour Grégory en effet, l’important dans ce type de salon est de « faire partager sa passion ». Une passion qui demande du temps, 10 à 20 heures par semaine, mais aussi de la patience, de la minutie et surtout de l’imagination. Une bougie de préchauffage diesel pour simuler un incendie dans un de ses modèles, ou encore une bombonne de gaz de camping reconvertie en sous-marin, la récup’ et les idées sont les moteurs essentiels de nos modélistes pour qui il faut souvent faire avec le système D. Mais qu’importe. A en voir les imposants paquebots réalisés par Gregory et la précision dans chaque détail, le résultat ne laisse aucunement percevoir tous les stratagèmes sous-jacents qui ont été nécessaires.

Des collectionneurs de camions en passant par les  maquettistes et modélistes, il y en avait ainsi pour tous les goûts en matière de miniature ce samedi à l’espace LAC. Une réunion de passionnés ouverte à tous, où la plupart, habitués, ont pu partager sur ce hobby qui les habite.

 

A.M.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.