Search
mercredi 7 décembre 2016
  • :
  • :

Présentation du film « ex Humus » : le dernier des goumiers était là L'atelier cinéma de Chardin entre dans l'histoire !

image_pdfimage_print

P1070340On connait, sans doute pas assez, le travail remarquable réalisé par le prof d’histoire-géo du Lycée Chardin, David Demange, qui depuis 13 ans consacre une partie de sa vie au cinéma amateur…un terme qui en soi ne veut rien dire. « Ex Humus » est le nouveau long métrage réalisé par l’équipe de l’Atelier Cinéma du lycée hôtelier composé essentiellement de potaches. Bien sûr, l’enseignant est à l’écriture et à la réalisation, mais l’une de ses marques de fabrique est de poursuivre le travail réalisé chaque année depuis 13 ans  en intégrant de nouveaux éléments. Et ça marche, ça tourne, plus exactement  pour le film « Ex Humus » qui a été projeté sur le grand écran de la Maison de la Culture, jeudi soi,r en présence d’une foultitude d’invités dont Claude Vanony qui tient un petit rôle.

Le pitch, ou l’histoire, reste banal à ceci près qu’il s’appuie, en toile de fond, sur la libération des Vosges par les troupes coloniales marocaines, les fameux Goumiers.

Michel Richard arbore fièrement l'insigne des goumiers marocains

Michel Richard arbore fièrement l’insigne des goumiers marocains

Pour la 1ère séance de projection publique, David Demange avait invité un ex humus ( ceux qui ont fait le terreau de la France) en la personne d’un  vosgien de Planois Michel Richard qui s’est battu à partir d’octobre 1994 avec les soldats marocains au service de la France..ceux que l’on a appelé également les Tabors de l’armée du sultan du Maroc.

 » Je me suis engagé avec eux à l’âge de 19 ans avec le 3ème régiment de Tabor marocain » confirme l’intéressé  » je  les ai suivi en qualité de chargé du ravitaillement alors que 8 français par régiment étaient chargés de l’encadrement. Ce furent tous des frères d’armes, des gars super,  des durs combattants fiers d’arborer les couleurs de la France. Malheureusement, je n’en ai revu aucun après la guerre. C’est un énorme regret ».

La projection s’est terminée par un jeu de questions/réponses entre lycéens, encadrement et l’un des derniers goumiers français, peut-être le dernier, âgé aujourd’hui de 91 ans. La transmission est aujourd’hui active par le film « Ex Humus mais aussi » et par les échanges avec Michel Richard dont la mémoire reste intacte malgré le temps qui passe.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *