Search
samedi 17 nov 2018
  • :
  • :

Bâtiment de la Cercenée : les riverains s’organisent to be or not to be

image_pdfimage_print

P1070563L’ordre du jour de la réunion de l’amicale de la Cercenée  qui se déroulait ce mardi soir au Mille Clubs comportait un point supplémentaire qui s’est greffé sur fond d’actualité soit la construction du nouveau bâtiment de la Cercenée situé au niveau du rond point à l’entrée de la ville…alors que l’assemblée devait évoquer le sujet fixe de la prochaine fête des jonquilles !

On retrouvait autour du président Mimi Serfague une douzaine de personnes, pour la plupart des familles impactées directement par l’élévation du bâtiment construit par la SCI Odille qui abritera l’entreprise Oxbois. Bernard Luezas a été le 1er riverain à s’impliquer dans le dossier au regard de la hauteur du bâtiment, considérant  que lumière et perspective vont disparaitre une fois la structure terminée.

«  Forcément on s’interroge » commente en début de réunion Mimi Serfague, président de l’amicale mais aussi élu municipal « on s’inquiète de la hauteur de la construction et sa destination et nous sommes solidaires de Bernard Luezas en espérant que d’autres personnes le suivent dans ses démarches. Qu’il ne soit pas le seul dans l’éventualité de différents recours.

Une riveraine de prendre la parole » on aurait jamais dû laisser faire  ce genre de construction à cet endroit. En témoigne celle  consacrée à l’entreprise Est Pluie et au vendeur de poêles à granules qui est particulièrement laide. Ce terrain était la porte ouverte à tout et n’importe quoi sous couvert de création d’emplois ».

Et une voisine de prendre la parole « quand je pense tout ce qu’on nous a imposé alors que le secteur était classé avec la proximité du Pont des Fées. Bizarrement, avec le nouveau PLU, tout a disparu d’un coup de baguette magique. Tout le monde est unanime pour dire que cette construction est choquante. C’est une honte, l’entrée de la ville mérite mieux que cela ».

De son coté, Bernard Luezas a déposé deux recours gracieux auprès de la commune et du propriétaire.   » J’ai fait venir un huissier de justice pour contrôler le panneau qui n’était pas aux normes  » concède le riverain »  je devrais en faire de même concernant la hauteur du bâtiment. Mais tout cela coûte cher et j’aimerais être suivi dans ma démarche  par d’autres personnes du quartier. Quoi qu’il en soit, je ne lâcherai rien et j’irai jusqu’au bout de mes convictions ».

Bernard Luezas n’en dira pas plus, mais on peut considérer qu’il tentera de faire stopper les travaux et de poser un recours auprès du tribunal administratif. Sous quelle forme et avec quel argumentaire à faire valoir ?

Le point d’achoppement se situe bien sur la hauteur du bâtiment, le remblaiement du terrain soit le respect du permis de construire et des normes en vigueur. Le dossier n’est visiblement pas prêt d’être refermé, l’affaire est à suivre !




6 réactions sur “Bâtiment de la Cercenée : les riverains s’organisent

    1. Immo g

      Il n y a pas que ce site qui a été déclassé, tout ce que l on ne vois pas depuis le lac hors centre ville , et quelques zones proche de certains lieux classés . Faudrait quand même savoir ce que l on veux ! Quand c est classé, tout le monde se plains que les règles sont trop drastiques et onéreuses. Quand on déclasse ça se plaint que c est pas beau . Les règles changent, il faut les accepter .bon nombre de futur propriétaire en profiteront et si cela peu ramener de l emploi et conserver nos habitants tant mieux ! Combien de fois avons nous lu sur ce site qu il y en avait marre du chantage au touristes ? Pour une fois qu on pense un peu au geromois ca ne me déplaît pas du tout ! Pour la cercené , ca reste du lotissement. Des maisons de pavilloneurs les unes sur les autres , loin des quartiers chics et huppé de la ville !

      répondre
  1. Claude

    Je vous prie de m’excuser cher Immo G si je fais partie des salariés qui ne peuvent se payer qu’une maison de pavillonneurs dans un lotissement comme la Cercenée ! Belle mentalité que voilà « loin des quartiers chics de la ville  » Donc si je suis votre raisonnement il aurait fallu être un quartier chic pour éviter cette construction ! Vous dénigrez dans vos propos les habitants de ce quartier c’est navrant et affligeant ! Si ce genre de construction ne vous choque pas dans un quartier aussi peu chic et aussi peu hupé que la Cercenée je vous invite à faire une demande près de votre domicile sous couvert de création d’emplois ! Et pour information il n’y a pas que des maisons de pavillonneurs à la Cercenée ! Des maisons les unes sur les autres vous choquent mais pas des bâtiments les uns sur les autres…mais oui c’est vrai nous ne faisons pas partie du grand monde, l’industrie oui !!!!

    répondre
  2. Dan

    Cette pétition peut être signée dans nos commerces, à Gérardmer :
    A GERARDMER, le 11/11/2016
    Monsieur le Maire,
    Solidaires des habitants de la Cercenée, nous sommes surpris et choqués par la nouvelle construction en cours de la SCI ODILE, à proximité du rond-point, à l’entrée des lotissements. Cette structure a des dimensions trop importantes, qui privent six pavillons de luminosité et de vue… En effet, elle a été construite sur un remblai qui atteint par endroits 1m, ce qui porte la hauteur finale du bâtiment à plus de 10m à partir de la bouche d’égout du carrefour adjacent) ; le permis est de 9,29m ! Ces dimensions sont incompatibles avec l’environnement. De plus ce qui nous inquiète, c’est l’insécurité dans le quartier due à la circulation de poids lourds sur une partie du chemin du Pont des Fées totalement inadaptée.
    Pour info, le panneau de chantier vient d’être placé le 08/11/2016 alors que les travaux ont démarré depuis 2 mois et que le bâtiment est déjà couvert.
    Nous demandons que les travaux soient suspendus, dans l’attente d’une révision du projet, en harmonie avec l’environnement du quartier.

    NOM et PRENOM ADRESSE SIGNATURE

    répondre
    1. Olivier ROUGRAFF

      Bonjour,

      Je compatis à vote indignation sur cette construction, et je vous rappelle que les habitants de l’allée des Epicéas de la Cercénée à Gérardmer se sont retrouvés également devant le fait accompli ( même si une réunion informelle avait été faite , mettant les gens du quartier devant le fait déjà entériné ) quand on leur a annoncé la création d’un city stade, très très proche des habitations, avec un bruit infernal empêchant à ses habitants de pouvoir bénéficier de leur terrasse.
      Je suis prête à vous échanger la construction de cette entreprise contre un city stade, vous verrez alors la différence au niveau des nuisances.
      Je rappelle qu’ à la sortie du Bergon, un emplacement existait déjà, il possède tous les critères pour l’implantation d’un City stade ( éloigné des habitations, stationnement facilité, et espace suffisant)
      Moi aussi je suis en colère contre ce manque de respect pris à l’encontre des habitants de cette allée de la Cercénée.
      C’est sur les gens qui y vivent sont là depuis fort longtemps, commencent à être âgés. Alors c’est pas grave.
      Je suis d’accord pour que les jeunes et les sportifs bénéficient d’infrastructures ( ça ne manque pas à Gérardmer ) mais pas au détriment des habitants non concertés. Je ne vous parle même pas des incivilités commises durant cet été par une partie des utilisateurs de ce city stade.( insultes, doigt d’honneur, non respect de la propriété privée, ordures balancées un peu partout, et j’en passe)

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.