Search
dimanche 18 nov 2018
  • :
  • :

Film « Nos patriotes » : réalisation et production égratignent la Région Grand Est "L'histoire des méchants allemands est aujourd'hui éculée"

image_pdfimage_print
Gabriel Le

Gabriel Le Bomin au centre de l’image

La vie n’a rien d’un long fleuve tranquille dès lors que l’on parle de business. Et si la réalisation d’un long métrage reste une œuvre d’art à part entière, chose que l’on a parfois tendance à oublier, elle n’en demeure pas mois une entreprise économique. Que ce soit pour Gabriel le Bomin, réalisateur, ou Farid Lahouassa, producteur de la société Vertigo,  la demande de subventions auprès de la Région Grand Est leur a laissé un goût amer au fond de la gorge. « Nous avons présenté un dossier artistique et financier  au début de l’été  » commente en chœur les deux hommes «  le refus a été catégorique pour une réponse lapidaire avec, en suspend, une phrase étrange qui nous laisse très perplexe quant à sa destination  : L’histoire des méchants allemands est aujourd’hui éculée….sous entendu  votre scénario n’a rien d’original et ça ne ferait qu’allonger inutilement  une liste de films caricaturaux…enfin c’est une,interprétation possible !

Et Gabriel Le Bomin de poursuivre  » compte tenu de l’histoire et du contexte, on ne peut pas être dans la caricature. C’est le parcours d’un homme et de son attachement à la France et de la complexité du moment. Le pire rôle du film, celui d’un allemand, a  droit à son explication compte-tenu de la situation. Que veut dire cette phrase surtout quand on connait ce que représente aujourd’hui le parcours de Adi Bâ.

Une chose est sûre, pendant trop longtemps, les Vosges ont été abandonnées par le cinéma. En l’espace de quelques mois, 2 longs métrages et une série ont été tournés dans le département, plus particulièrement sur Gérardmer (donner c’est aussi recevoir, la production de la série  Zone Blanche laissera environ 2,5 millions d’euros sur place pour le tournage des 4 saisons. Sans oublier l’image véhiculée).

Il faut espérer que  la nouvelle Région entende le message laissé par les sociétés de production cinématographique au risque de voir tout le petit monde prendre la direction de la Belgique…ou d’un autre secteur géographique. Espérons encore que le Grand Est ne se résume pas à l’Alsace, là même où le dossier a été traité !




4 réactions sur “Film « Nos patriotes » : réalisation et production égratignent la Région Grand Est

    1. JMV

      J’ai eu la chance de travailler pendant 25 ans en Alsace.
      C’est une region sublime , empreinte de tradition, et peuplée en majorité de gens courageux et honnêtes.

      répondre
    1. Fabien

      Hé oui, c’est exactement la question ! La résistance peut-elle être « racisée »? C’est très certainement ce qui a motivé cette réponse bizarre face à une histoire trop méconnue d’un éminent résistant… guinéen :)

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.