Search
mercredi 21 nov 2018
  • :
  • :

Le programme « Héberger mieux » : un levier économique pour le territoire Montée en gamme, mise aux normes et efficacité énergétique

image_pdfimage_print

C’est à Gérardmer à l’hôtel des Reflets du Lac que le Pays de la Déodatie et ses partenaires ont lancé officiellement le programme « Héberger Mieux » . Une opération qui se décline en trois axes majeurs et propose un véritable service gratuit d’accompagnement global dédié aux entreprises d’hébergement touristique situées dans les communes lorraines du Massif des Vosges.

De droite à gauche : Pierre Imbert, vice président du pays de la Déodatie, Guy Drocchi son président, jean-François Duval, Pascal Bontemps et Erwan Moisson

De droite à gauche : Pierre Imbert, vice président du pays de la Déodatie, Guy Drocchi son président, jean-François Duval, Pascal Bontemps et Erwan Moisson

Ce programme concernant le tourisme, il était donc judicieux de le lancer officiellement en Perle des Vosges, fleuron  de cette industrie dans le secteur. C’était en tout cas l’avis de l’adjoint au maire de Gérardmer Jean-François Duval, et on ne se risquerait pas à le contredire. Premier à prendre la parole, ce dernier a également souhaité féliciter Pascal & Lydie Bontemps pour ce « pari et ce bel investissement » en faveur de leur établissement. Déjà engagé dans une démarche de réduction des consommations énergétiques, Pascal Bontemps, gérant de l’hôtel, développe un projet global de rénovation énergétique.

Avec la création d’une extension performante du point de vue énergétique, en ossature bois, incluant la mise en accessibilité de l’établissement, l’hôtel pourra accueillir 6 chambres supplémentaires, un nouvel espace d’accueil et une piscine intérieure. Un diagnostic énergétique sur le bâtiment existant a été réalisé permettant d’optimiser les choix sur les futurs travaux à mener. Grâce à l’accompagnement d’Erwan MOISSON (Solorem), Référent Énergie Hébergement, le montage financier de l’opération a été optimisé. Le projet d’extension de 650 000€, bénéficiera d’environ 200 000€ de subventions (Région Grand Est, Feder Massif, Département des Vosges). Une belle somme qui prouve que le programme devrait s’installer progressivement comme « un levier économique pour le territoire et pour la filière du bâtiment » , commentera le président du pays de la Déodatie, Guy Drocchi.
« Le projet de M. Bontemps est très intéressant car il cumule l’aspect énergétique du programme, le travail sur l’accessibilité et le fait de se moderniser, de vraiment monter en gamme dans ce qu’il va pouvoir proposer à la clientèle. Il a su faire d’une contrainte, à savoir la mise aux normes d’accessibilité, un futur atout pour son établissement, une opportunité économique pour monter en gamme », précisait ainsi Erwan Moisson. Quant à Pascal Bontemps lui-même, il reconnaît bien volontiers que le programme aura été un soutien important : « En tant qu’entrepreneur, c’était essentiel de se sentir soutenu dans son projet, notamment au niveau administratif où, très franchement parfois, j’étais un peu perdu.  Cela m’a facilité grandement la tâche pour le montage de certains dossiers. Et pour ce qui est des subventions, je ne vous cache pas que ça me permet de mieux dormir aussi la nuit !  » , conclura l’hôte des lieux avec humour.
Les travaux sont donc lancés pour ce qui sera sans doute un bon exemple de ce que peut produire le programme. Un programme mené par le pôle d’équilibre territorial rural du Pays de la Déodatie avec un ensemble de partenaires engagés : le Massif des Vosges propose, par l’intermédiaire du Pays de la Déodatie, une aide au financement des diagnostics. La CCI Lorraine effectue des visites complémentaires sur la mise aux normes pour l’accessibilité. Mais aussi un grand nombre d’acteurs touristiques : départements, communautés de communes, offices du tourisme… Une synergie qui a bien entendu séduit la région Grand Est dont le service énergétique est à la recherche d’initiatives en faveur du niveau BBC (basse consommation) et de partenariat avec les acteurs locaux, le tout avec pour objectif de structurer l’offre et la demande en matière d’énergie. Pour l’heure, 300 entreprises ont été contactées par l’équipe du programme et 108 ont bénéficié d’un pré-diagnostique gratuit… La suite dans le prochain épisode !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.