Search
samedi 18 nov 2017
  • :
  • :

« Bearded strangers » : les barbus ont la cote avec Manon Guenot Un magnifique livre - photo à découvrir en compagnie de l'auteur

Samedi 10 décembre de 10 h à 12 h, la librairie des Lacs accueillera Manon Guenot pour la dédicace de son ouvrage intitulé « Bearded strangers ». Un livre de photos d’hommes barbus qu’elle a rencontrés lors d’un séjour aux Etats-Unis en Juillet 2015.

Préalablement à cette dédicace, elle fera une présentation de cet ouvrage au cours d’une soirée à la librairie, le vendredi 9 décembre de 19 h 30 à 21 h 30 (entrée libre).

Présentation par l’auteur :

AfficheBS« Cela faisait quelques temps que je cherchais à commencer un nouveau projet qui me permettrait de mêler voyages et rencontres. En mars 2015, alors que je partais en Irlande, une amie partageant ma passion des barbes, m’a donné le défi de prendre des selfies avec des barbus irlandais. J’ai joué le jeu avec joie et pour tout vous dire, ce concept a plutôt bien fonctionné. Les étrangers barbus que j’ai arrêté dans la rue, dans un bar ou dans un magasin étaient plutôt amusés du concept et eux aussi, se sont prêtés au jeu. En été 2015, lors d’un voyage en Caroline du Nord, dans la ville d’Asheville, j’ai voulu reprendre l’idée des selfies mais après quelques jours passés de l’autre côté de l’océan, je me suis très rapidement rendue compte qu’Asheville n’était autre que LA ville des barbes ; rousses, brunes, blondes, blanches, touffues ou soignées, toutes étaient là à mon plus grand plaisir.

C’est ainsi que mon projet a vu le jour et jamais je n’aurais pensé à une telle passion et un tel accueil de la part de ces étrangers. « Bearded Strangers » m’a permis de photographier des inconnus étant tous indirectement reliés par une particularité : leur barbe. Accompagnée de mon carnet de notes sur lequel ils notaient leur nom et coordonnées, j’ai pu rencontrer plus d’une centaine « d’étrangers barbus » qui ont accepté de partager quelques minutes avec moi afin que je les prenne en photo. Mon but était, en seulement 2-3 minutes, de les capturer, les photographier dans l’instant, là, dans l’action et je ne pensais pas avoir autant de réponses positives à ma demande.

Une petite française venue tout droit des Vosges pour photographier des barbes en Caroline du Nord, quelle idée! Certains étaient gênés d’être pris en photo, d’autres, au contraire, étaient très à l’aise et prenaient la pose. Certains étaient pressés et ne m’accordaient que quelques minutes alors que d’autres prenaient le temps d’en savoir plus, étonnés ou peut-être intrigués par le concept. Toutefois, tous étaient ravis de recevoir leur photo et de voir leur barbe glorifiée. A travers ce projet, j’ai voulu rendre hommage aux moustaches, aux barbiches, aux boucs, aux rouflaquettes et aux barbes d’ours. Une barbe est un symbole de virilité, de sagesse et le résultat de la patience.

Aujourd’hui, elle retrouve une place importante chez les hommes. La mode est-elle un éternel recommencement ? Peut-être, mais aujourd’hui ou demain, la barbe reste et restera un emblème de masculinité. Je ne voulais pas m’arrêter là, voilà pourquoi j’ai voulu mettre cet hommage sur papier. Le challenge a été relevé ! C’est maintenant avec le plus grand plaisir que je vous invite à parcourir les pages de mon premier livre photo pour découvrir les « Etrangers Barbus » d’Asheville »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *