Search
mercredi 21 nov 2018
  • :
  • :

Festival du Film Fantastique : en route vers une 24éme édition Un club de partenaires et un record en matière d'entrées

image_pdfimage_print

Tous les voyants sont au vert pour le Festival International du Film Fantastique dont la 24ème édition s’annonce par conséquent sous les meilleurs auspices. Mais avant de dévoiler l’affiche et les têtes d’affiche du prochain opus, Pierre Sachot a annoncé la création d’un fond de dotation, d’un « club d’amis du festival » . 

Le président Pierre Sachot au micro

Le président Pierre Sachot au micro

L’ambiance était donc particulièrement détendue à la Villa Monplaisir où se sont déroulées les assises annuelles de l’association du festival gérômois. Une réunion qui a pour but d’arrêter chaque année les comptes de  l’exercice précédent et qui a donc débuté par le bilan de la 23ème édition de la grand-messe du fantastique. Assurément un excellent cru avec quelques chiffres évocateurs et tout d’abord un record en matière d’entrées avec un plus de 39 000 unités sur l’ensemble du festival. A cela viennent s’ajouter plus de 500 parutions au niveau de la presse (nationale, internationale, régionale…). L’événement se place également en tête de classement au niveau des retombées économiques qu’il engendre pour le secteur de la Perle des Vosges.

Du point de vue des réseaux sociaux, incontournables désormais, on notera que le site du festival a reçu quelques 95 000 visites d’une durée moyenne de 5 à 6 minutes, ce qui est considérable. Les Tweeter, chaîne YouTube et autre Facebook ont eux aussi tourné à plein régime avec par exemple 51 000 personnes qui ont vu l’annonce de l’affiche de la 23ème édition sur Facebook. Les vidéos postées sur la chaîne du festival sont elles aussi bien suivies, ce qui appuie le fait que le l’événement commence à bien faire son nid sur la toile. Un phénomène qui devrait continuer à prendre de l’ampleur dans les semaines qui viennent puisque l’affiche de la 24ème édition sera dévoilée prochainement, le 15 décembre pour être précis. Une affiche qui sera assortie du nom du président du jury long-métrage… Allez, c’est moins de deux semaines à tenir !

En ce qui concerne le bilan artistique de la 23ème édition, promenade de santé pour le spécialiste « maison » en la matière, j’ai nommé Anthony Humbertclaude qui a rafraîchi la mémoire des personnes présentes. Ce dernier a évoqué le nom du président du jury en la personne de Claude Lelouch qui a fait marcher son réseau pour s’entourer d’actrices qu’il connaît bien. On citera notamment Elsa Zylberstein et Mathilde Seigner. N’oublions pas non plus la présence d’Alejandro Jodorowsky à qui une soirée hommage était consacrée. Ce dernier a marqué de son emprunte le festival et a poursuivi sur sa lancée en 2016 avec un documentaire sur « Dune », le film qu’il n’a jamais réalisé, une BD prolongeant l’un de ses films, à savoir « El topo » , et la réalisation d’un film : « Poesia sin fin » . Pour conclure, ce sont au total 49 films qui ont été projetés dans le cadre du festival, dont 42 inédits ou avant-premières, et c’est un western horrifique qui a remporté le grand prix !

Les bénévoles du festival, toujours fidèles au poste !!

Les bénévoles du festival, toujours fidèles au poste !!

Pour ce qui est des finances, les comptes du 23ème festival sont équilibrés : « Tout est payé, tout est encaissé ! » , lancera le président de l’association Pierre Sachot aux partenaires et bénévoles présents. Les Charges s’élèvent à environ 553 000 € pour des recettes d’environ 554 000 €, soit un petit bénéfice de 1 786 € applaudit par l’assemblée. Mais l’argent reste le nerf de la guerre, et comme les dotations des collectivités n’augmenteront sans doute pas pour les années à venir, la nécessité d’aller chercher de la monnaie se faisait sentir : « Les charges du festival augmentent, nous avons besoin de recettes supplémentaires qu’il faut aller chercher chez les privés, et donc chez les entreprises et les particuliers. C’est pour cela que nous avons décidé de créer une fondation sous forme de fond de dotation. Cela s’appellera « Gérardmer Culture & Initiatives » , explique Pierre Sachot.

Ce « club de partenaires » permettra en outre aux généreux donateurs de bénéficier de réduction d’impôts de 60% pour les entreprises et 66% pour les particuliers. L’argent des dons ira à la fondation qui le reversera à l’association du festival afin d’en payer les charges. « Et soutenir d’autres initiatives culturelles si ça veut bien nous sourire. Les statuts ont été déposés en préfecture il y a 15 jours (…) Maintenant, nous voulons trouver un parrain » , conclut Pierre Sachot à qui l’idée a été soufflée par deux avocats en villégiature à Gérardmer. Une rencontre et un nouveau projet qui, souhaitons-le au festival, seront fructueux.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.