Search
lundi 20 nov 2017
  • :
  • :

Interdiction de tirer sur le loup : « une provocation de trop » pour les agriculteurs des Vosges Wouououou !

La FDSEA, les jeunes agriculteurs des Vosges et la Chambre d’agriculture des Vosges tiennent à réagir suite à la décision du tribunal administratif de Nancy de casser l’autorisation des tirs de prélèvement dans les départements des Vosges et de Meurthe-et-Moselle.

« Face à la détresse des éleveurs et aux conséquences économiques dramatiques engendrées par la présence du loup sur notre territoire, le tribunal administratif a choisi son camp, allant même jusqu’à condamner l’Etat à verser 1000 euros de dommages et intérêts aux associations de protection du loup.

Ceci est une provocation, une insulte faite à notre profession et aux éleveurs qui, pour certains, ont déjà perdu près de 80 animaux. Dans les Vosges, ce sont près de 400 bêtes qui ont subi la prédation du loup ces deux dernières années avec un coût pour la collectivité de plus de 450 000 euros pour les 6 premiers mois de 2016 !

Il est facile, pour un trop grand nombre, de défendre la présence du loup quand les conséquences de ses attaques ne les impactent pas.

La FDSEA, les jeunes agriculteurs des Vosges et la chambre d’agriculture choisissent leur camp : celui de l’élevage, des femmes et des hommes qui travaillent et vivent sur le territoire et le font vivre. De telles provocations ne sont pas de nature à apaiser les tensions. » Timber Wolf in winter




9 réactions sur “Interdiction de tirer sur le loup : « une provocation de trop » pour les agriculteurs des Vosges

  1. Valerie

    Le loup n’a plus sa place dans la chaîne alimentaire, au lieu de réguler les populations de gibier , qui pullulent , il se sert direct au garde manger , moutons, poulains etc.. Absurde.
    Je ne sais pas comment les éleveurs peuvent rester aussi calmes devant tant d’injustice .
    Moi ça me révolte, et je n’ose plus me promener comme avant à cause des patous.

    répondre
    1. Selva Sauvage

      Ce sont les chiens errants qui font le travail dont vous parlez ! Comme par hasard, on entend parler de chiens errants que dans les zones où le Loup n’est pas présent et ne peut par conséquent pas porter le chapeau et permettre aux éleveurs fraudeurs de toucher les indemnités financées par les contribuables. A système pervers bouc émissaire !!!

      répondre
  2. Fr. Laubacher

    Regardez et interrogez autour de vous…

    Par un souci dit de « diversité biologique » qui veut tout dire, …y compris son contraire ! …

    Plus les gens sont éloignés du monde rural, et Dieu sait s’il y en a, …
    Plus les gens sont citadins et Dieu sait s’ils sont majoritaires,
    Plus les gens méconnaissent le monde de l’élevage, ….

    Plus ils sont péremptoires face à ce sujet, …
    Et plus ils sont convaincus, en gladiateurs de l’inutile, qu’ils sont sur la bonne voie pour sauver …la planète et sa diversité biologique … en imposant ce diktat inadmissible aux éleveurs dont ils ne connaissent rien ou pas grand chose et dont ils ne se soucient aucunement.

    Quelle bonne blague ! …

    Oui c’est vrai une grande admiration et un grand respect pour ce calme des éleveurs qui, bien que ne partageant pas leur vue, savent, eux, respecter les autres et leur avis !

    Et toujours bon courage à tous les éleveurs victimes de ces loups là !
    Dr Fr. Laubacher

    répondre
    1. Selva Sauvage

      Rien à foutre des éleveurs et de leur exploitation animal ! J’habite la montagne et je ne suis pas du tout citadine ! Je rêve de Parcs Nationaux dignes de ce nom sans bruits de cloches, ni exploitation forestière où la Nature Sauvage a tous ses Droits ! Vive la Nature Sauvage et tous ses membres !!!

      répondre
  3. rigollet danielle

    http://www.varmatin.com/environnement/cet-eleveur-italien-a-trouve-la-bonne-formule-pour-cohabiter-avec-le-loup-il-nous-explique-comment-10263
    http://loup.fne.asso.fr/fr/sur-les-traces-des-predateurs/loup/argumentaire.html
    https://fjml.life/
    https://blog.defi-ecologique.com/le-pastoralisme-est-il-bon-pour-la-montagne/
    Voilà une petite lecture pour les détracteurs des loups.J’ajouterai que la nature n’appartient pas seulement à l’homme.De quel droit éradiquerait on des espèces qui nous gênent?..Il existe des moyens de se protéger du loup.L’état vous donne des subventions en conséquences.En italie ils ont appris à vivre avec le loup et pour cela ils ré-apprennent le vrai métier de berger.A savoir pas d’intensif et rester avec son troupeau en le faisant protéger par des chiens.Trop contraignant pour les bergers français qui ne savent plus ce qu’est être un véritable berger.

    répondre
  4. Selva Sauvage

    http://www.sudouest.fr/2016/12/21/bearn-le-meme-troupeau-de-brebis-attaque-par-des-chiens-neuf-mois-apres-3046789-4344.php
    Il y a pléthore d’exemples de ce type ! Les éleveurs le savent bien, mais ils ne seront indemnisés que si les morts sont attribuées au Loup donc on lui fait porter le chapeau ! D’où les chiffres coquasses et gonflés à l’hélium des attaques imputées aux loups !
    Cet article ne reflète pas du tout la réalité ; les problèmes de l’élevage sont exclusivement le prix compétitif de la viande étrangère sur le marché français et les maladies dues à l’élevage intensif et extensif (trop gros troupeaux de plus de 1000 têtes en France pour toucher plus de subventions !).
    Marre de la dictature du gros lobby agricole ! Nous lui apportons une aide colossale que nous-mêmes n’aurons jamais, alors qu’il foute la paix à la Vie Sauvage en retour !

    répondre
  5. Fr. Laubacher

    Madame Sauvage, Madame Rigollet
    Nous avons tous bien compris votre haine pour tout ce qui touche l’exploitation de la Nature quel qu’en soit
    – l’objet; arbres et animaux, …
    – la teneur; exploitation industrielle, intensive, extensive, respectueuse ou non de l’environnement,…
    – les acteurs….
    Nous avons compris la haine que vous nourrissez pour ceux qui vous nourrissent …
    Nous avons bien compris que votre passion pour la Nature dépassait chez vous toute compassion pour vos semblables et leurs animaux domestiques, fussent-ils éléments indissociables de la même Nature que vous ! ….
    Nous avons bien compris que, pour vous, la Nature devait rester partout un sanctuaire dans le quel tout serait interdit….
    Soit ! …
    C’est votre vision des choses c’est votre avis et votre droit le plus strict, mais souffrez que l’on ne partage pas du tout cet avis et que nous aimions vivre, pas toujours au fond des bois et que nous apprécions l’élevage de qualité qui respecte l’environnement, et ça existe….
    Vous n’êtes visiblement pas (ou peu) au courant des événements qui émaillent le presque quotidien des éleveurs ovins de notre région … puisque nous pouvons vous affirmer que les dommages causés par l’intrusion de chiens dans des enclos ou bergeries sont encore très fréquents dans notre région, comme dans les autres et qu’ils occupent de temps en temps, et pour pas mal de temps, les éleveurs de moutons et experts en question pour estimer les préjudices qui ne font, bien sûr, pas la une des journaux ….
    Pour fréquenter ces événements depuis plus de 35 ans, nous pouvons vous affirmer que nous n’avons jamais eu à faire à des poulains ou des chevaux victimes de telles attaques de chien …
    Vous n’êtes visiblement pas (ou peu) au courant des événements… et pour estimer ces préjudices très fréquemment en ce qui nous concerne, nous pouvons vous affirmer que les éleveurs sont indemnisés à l’amiable et en contradictoire voire par voie de justice (quand aucun accord n’est trouvé), chaque fois que les chiens ou les propriétaires de chiens sont retrouvés.
    Pour les troupeaux de mille têtes et plus sur le massif, il va falloir nous donner des noms …..
    Quant aux gros lobbys agricoles nous vous laissons le soin non seulement de les situer dans notre montagne mais également, là aussi, de bien vouloir les nommer …..
    Pour ce qui est de l’aide et des subventions que touche l’élevage en général et l’élevage ovin en particulier, nous vous demandons d’essayer de chiffrer l’escalade de la mise en place des mesures préconisées par l’Etat en ce qui concerne la protection des moutons face aux attaques des loups qui fait appel aux 3 mesures qui s’empilent et qui sont :
    1°) des filets de protection
    2°) des patous et
    3°) le salaire d’un berger qui reste à dormir sur place, non loin des brebis ….
    Nous vous rappelons que ces subventions ne sont accordées qu’après que la dépense ait été réglée et seulement à la hauteur de 80 % du HT de la dépense, ce qui donne un coût de 20% en supplément pour les éleveurs dits « à la TVA » et de 40 % de plus pour les nombreux petits élevages qui ne récupèrent pas la TVA…
    Nous vous rappelons qu’il arrive que ce remboursement partiel demande 12 mois et plus avant d’être versé….
    C’est toutefois, peu dire, que ces subventions pourraient, dans l’avenir et dans leur globalité, largement dépasser les autres subventions de l’élevage ovin …et ceci pour, …, pour … quelques loups qui n’ont, rappelons le, pas leur place ici !
    Vous donnez en lien à voir un jeune éleveur ovin italien de 28 ans qui reconnaît vivre au plus prêt de ses brebis puisqu’il dit toujours dormir à proximité, qui ne s’éloigne jamais longtemps de son troupeau, ne prend jamais de vacances, un vrai sacerdoce avoué… qui a installé des filets protecteurs et acquis des patous pour protéger son troupeau…,
    Nous ne mettons pas en doute sa parole mais demandons à revoir cette situation quand ce jeune homme aura bien fait ses comptes, qu’il aura une famille et quand le temps viendra où et bien qu’équipé comme il est recommandé, son élevage sera victime d’une attaque de loup ou que les chiens ayant « goûté » du loup ne voudront plus sortir pour livrer bataille avec eux en vue de les éloigner ce qui s’est déjà vu à de nombreuses occasions ou que ses clôtures déjà bien hautes et électrifiées seront habilement déjouées par les loups ….
    Comme nous l’avons déjà vu et lu :
    « L’angélisme n’a pas, tout comme le loup, sa place ici. Le loup n’est pas le docteur de la Nature qui se nourrit d’animaux faibles, malades et de gibier. La réalité est tout autre, c’est que le loup d’aujourd’hui est un opportuniste qui va à la facilité et qui mange et saccage les animaux domestiques d’autant plus facilement qu’ils sont regroupés et nombreux… »
    En outre et ceci n’est pas le moindre des paramètres,
    Si vous imaginez naïvement que des touristes puissent fréquenter plus nombreux et plus assidument la région pour « ses » loups et ceci est sans doute vrai, vous n’imaginez pas en revanche les dégâts collatéraux de cette présence envers les familles fréquentant nombreuses depuis longtemps et assidument nos forets tant en été qu’en hiver…
    A moins que vous pensiez, peut-être que ces dernières n’ont rien à faire à se promener dans ces forêts…
    Merci pour elles !
    Nous vous glissons ici quelques liens qui vous montreront …qu’en France comme en Italie la situation est loin d’être idyllique comme votre berger italien pourrait le laisser faussement croire :
    https://www.youtube.com/watch?v=ptU0iwLZRdc
    https://www.youtube.com/watch?v=-EOMv1w_kGc
    https://www.youtube.com/watch?v=GDRY31ZfeJg
    Et toujours bon courage à tous ces éleveurs victimes de ces loups là !
    Dr Fr. Laubacher

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *