Search
samedi 18 nov 2017
  • :
  • :

Les jeunes du Lycée Pierre-Gilles de Gennes sensibilisés face au harcèlement scolaire

P1040418

Le harcèlement scolaire est un sujet d’actualité dont il faut parler. Longtemps tabou, la lutte contre le harcèlement à l’école et surtout sa prévention, sont devenus depuis quelques années déjà des enjeux prépondérants pour les communautés éducatives. Et c’est justement pour sensibiliser les lycéens, qui peuvent être touchés, que le lundi 12 et le jeudi 15 décembre derniers, étaient organisées des séances de prévention au sein du lycée Pierre-Gilles de Gennes. Une action menée conformément aux directives nationales et académiques, et portée par deux intervenants, Odile Blanc, conseillère technique auprès du Directeur Académique et référente harcèlement au niveau départemental, et Denis Bertholet, adjudant référent scolaire gendarmerie. Au travers de plusieurs séances, en s’appuyant sur des vidéos, des cas pratiques et en faisant participer les jeunes, ces deux professionnels ont ainsi pu les informer sur le sujet et les ouvrir à sa prévention.

P1040420Sans tabous, toutes les questions que pose ce fait délicat qu’est le harcèlement scolaire ont été abordées. Madame blanc s’est chargée d’éclairer les lycéens sur ce qu’est réellement le harcèlement et ce qu’il implique. Le cyber-harcèlement, extension sur internet de cette violence, et qui s’étend de plus en plus, notamment avec les réseaux sociaux, si populaires chez les adolescents, a également été abordé. Ou encore le « Happy Slapping », plus simplement le vidéo lynchage, qui désigne cette pratique répandue qui consiste à filmer une personne subissant une agression. L’adjudant Bertholet, lui, s’est chargé d’évoquer les implications judiciaires auxquelles peut conduire le harcèlement, son statut aux yeux de la loi, et notamment les peines encourues par les agresseurs, avec à l’appui, la lecture des textes de loi concernés. Le tout, dans une dimension pédagogique visant à bien indiquer que tout le monde peut être concerné et peut régir, également et surtout les témoins des agressions.

Autant d’angles de discussion qui ont su interpeller les lycéens en classe de terminale présents, qui ont pu poser leurs questions et échanger autour de ce sujet. L’échange, certainement la pierre angulaire de ce type de séances sur le harcèlement, sujet où le dialogue s’avère être l’un des points les plus importants.

A.M.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *