Search
vendredi 24 nov 2017
  • :
  • :

Alexia globe-trotteuse à 20 ans La jeune gérômoise part pour un tour du monde...en 8 mois !

Alexia affublée d'un t-shirt tour du monde

Alexia et ses anges gardiens Yves et Romain

Le mythe du globe trotteur  ne s’essouffle pas : au contraire . Notre société est ainsi fait qu’elle permet de voyager à la vitesse des moyens modernes de locomotion et invite ainsi de plus en plus de personnes à traverser la planète. C’est le rêve de Alexia Nappé, gérômoise depuis 3 ans originaire d’Épinal, ancienne élève du lycée hôtelier  en classe de BTS et surtout collaboratrice de Evens & Coordination cher à Yves Ragazzoli et Romain Balland. C’est d’ailleurs dans les locaux du traiteur gérômois que l’on retrouvait ce mercredi matin Alexia. très entourée avant de prendre son envol le 19 janvier prochain et de rejoindre par les airs New-Delhi.

« C‘est une première étape  » concède la jeune femme affublée d’un t-shirt préparé pour la circonstance  par Yves Ragazzoli et ses invités parmi lesquels on retrouvait, plusieurs hôteliers-restaurateurs, l’adjoint au maire Jean-François Duval et Pascal Weingertner, chef des travaux au lycée Chardin . » J‘ai une connaissance en Asie et je poursuivrai ma route ensuite vers la Malaisie, puis la Nouvelle Zélande ».

Le périple de la vosgienne  se poursuivra à pied, en bus, en auto stop, en bateau avant de mettre le cap vers la polynésie française où elle a passé 4 mois dans le cadre de ses études.

Après la  douceur du pacifique, direction l’Ile de Pâques et ses colosses de pierres pour traverser ensuite tous les pays  d’Amérique du sud.

Le retour d’Alexia est prévu le 25 septembre 2017…à moins que  !  La jeune femme, très déterminée dans ses choix, a tout de même économisé depuis de longues années pas moins de 15 000 € afin de subvenir aux trajets les plus importants mais aussi à l’achat de matériel.  » Je suis dans ce trip depuis  toute petite  » reprend la globe-trotteuse « j’ai cette passion du voyage depuis toujours. L’heure était venue de puiser dans mes réserves et d’accomplir ce que je dois faire depuis des années ».

Qu’importe le flacon pourvu qu’on ai l’ivresse, celle de l’exotisme, du rêve, à l’instar des pensées les plus profondes de la jeune femme.  Quand on aime, on ne compte pas et surtout on ne décompte pas le temps qui s’égraine. Carpé diem, il faut vivre au présent.  Son petit copain ?  Le garçon devra attendre ! Alexia est dans l’action …alors ! Le compte à rebours a commencé pour ce mignon petit bout de femme qu’il est possible d’accompagner en ce connectant à son blog …http://www.alexiavoyage.com/




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *