Search
vendredi 24 nov 2017
  • :
  • :

Didier Houot est élu président de la nouvelle ComCom Le maire de Vagney remporte le scrutin 28 voix à 21 face au gérômois Hervé Badonnel

Didier Houot

Didier Houot

Rentrons nous dans une nouvelle ère administrative  avec la création des nouvelles communautés de communes agrandies comme c’est le cas depuis le 1er janvier et la mise en place de la ComCom des Hautes-Vosges dont le président Didier Houot a été élu ce jeudi soir ? La question reste entière et devrait le demeurer encore pendant quelques semaines, voire plus, le temps d’une mise en place et surtout d’une maitrise des prérogatives sur fond des 22 communes concernées. La loi de décentralisation se voulait de diminuer les charges de fonctionnement des institutions françaises pour l’instant, les strates du millefeuille s’empilent sans que modification soit faite. Le département survivra t-il à ce changement ? Les SCOT, syndicat de ceci et cela et autres SIVU auront-il encore raison d’être ? Il faudra également digérer la loi NOTRe ! Certaines communes vont-elles disparaitre au profit de regroupement ? L’élection d’un nouveau président  de la république en mai prochain et son gouvernement modifiera sans doute le schéma actuel….

Quoi qu’il en soit, ils étaient deux en course à la présidence. Le gérômois Hervé Badonnel, adjoint au finances, et Didier Houot, maire de Vagney. C’est donc ce dernier qui remporte l’élection où  49 élus se sont exprimés pour la circonstance à l’Espace LAC où devrait siéger prochainement la nouvelle ComCom, sans doute à partir du mois de juin prochain lorsque les bureaux de l’Office de Tourisme Palais des Congrès de Gérardmer auront quitté les lieux.

Pour l’instant le travail commence pour la Com Com des Hautes-Vosges et ses habitants devront s’habituer, s’en accoutumer ! 

Didier Houot  : je remercie forcément les personnes qui ont voté pour moi. Nous devons nous mettre au travail  au bénéfice de tous dans un esprit de dialogue et d’écoute. Je souhaite un travail participatif . Un grand défi est devant nous et  l’heure est au rassemblement c’est pour cette raison que je vous propose d’élire 10 vices présidents.

Les vices présidents :

Président délégué : Jérôme Mathieu, Finances Patrick Lagarde, tourisme Hervé Badonnel, économie Bernard Toussaint, collecte ordures ménagères Stanislas Humbert, service population Élisabeth Kipfel, aménagement du territoire Gérard Clément, Culture-sport Gérard Letupe, environnement Dominique Leroy, communication Anicet Jacquemin.




12 réactions sur “Didier Houot est élu président de la nouvelle ComCom

  1. François Cervier

    au delà de la tartufferie des communautés de communes agrandies dont on reparlera, les vieux fantômes ressortent. Gérardmer ville de gauche par tradition se prive une nouvelle fois de jouer son rôle de ville leader dans les Vosges. C’est triste mais c’est comme ça ! Il faut dire que le candidat gérômois partait avec un handicap certain….certain est un bien petit mot

    répondre
  2. Evangelos Michadopoulos

    Vous avez bien raison monsieur Cervier. C’est la guerre des hauts revue et corrigée selon la politique moderne. Gérardmer seule contre tous, soit les deux autres comcom. C’était écrit et il ne fait pas bon être de gauche aujourd’hui ou plutôt habiter dans une ville affichée en tant que telle quand on est de droite. Les conflits imposés par l’état via la préfecture avec ce découpage que personne ne veut ne font que commencer. Finalement, à l’issue des débats à venir on va bien se poiler entre mauvaise fois et cumuls de mandats.

    répondre
  3. Patrick Juvet

    Excusez du peu, mais on nous fait chier et je pèse mes mots avec la parité hommes/femmes lors des scrutins alors que le tour de table de ce jeudi soir n’était fait que d’hommes ou presque..;Ou sont les femmes élues aux postes de vices présidents. Quelle mascarade tout ça

    répondre
  4. Jean PaulLambert

    UN BIEN MAUVAIS DEPART.
    Les « politiquailleurs » de droite de notre montagne ont introduit brutalement la politique dans ce qu’elle a de plus mauvais en cette « soirées des dupes »
    L’ex Communauté de communes « Gérardmer Monts et Vallées » et ses 15000 habitants( 40 % du total de la nouvelle communauté) ont été traités comme des moins que rien par les Mathieu, Houot, Lagarde, Klipfel et compagnie… dans un scénario sans doute concocté de longue date sous la houlette du Président du Conseil Départemental.
    Premièrement, éliminer le candidat géromois dont le principal défaut est d’être de gauche, compétent et à la tête de la Com Com où les impôts sont les moins chers, et de loin, par rapport aux deux autres de la nouvelle entité.
    Jusque là, il n’y aurait pas lieu d’être choqué, la démocratie des élus a parlé dans un vote très politique contrairement au passé.
    Mais accorder une vice- présidence « déléguée » sans que le contenu de la délégation ne soit connue au moment du vote au déjà Conseiller départemental de La Bresse qui pourra être « de facto » le véritable Président de la nouvelle Com Com, et reléguer Monsieur Badonnel à la 3ème vice-présidence, cela est du grand art, digne de la 3ème République. Chapeau les artistes!
    Mais pas chapeau pour la suite.
    Trois élus ont présidé notre Communauté depuis sa création, dans l’ordre chronologique: Moi-même, Gilbert Poirot et Hervé Badonnel sans que la politique politicienne ne vienne se mêler de notre activité. Après cette séance inadmissible, le ver est dans le fruit.
    Je pense être la voix de nombreux géromois en demandant à nos élus de refuser cet état de fait, d’agir au sein de l’Assemblée pour défendre les intérêts de nos populations et de bloquer toute décision qui permettrait aux nouveaux dirigeants d’augmenter les impôts des contribuables de notre ex Com Com afin de faire baisser ceux des deux autres.
    Pour la première fois depuis mon départ, j’ai regretté de ne plus être avec eux en ce moment décisif ! Je pense qu’ils ont cru que les élus de droite des Hautes Vosges avaient le même sens de l’intérêt commun et de l’honnêteté politique qu’eux. « Chat échaudé craint l’eau froide ».
    Bon courage à vous et restez ce que vous êtes!

    répondre
  5. François C.

    La gauche géromoise va découvrir ce qu’elle fait vivre depuis des années à la droite au sein du conseil municipal de Gérardmer.
    Être bordurée et écartée de toutes les décisions.

    répondre
    1. haxairefrancis

      Du grand n’importe quoi Monsieur C. ! Vous n’allez tout de même pas nous faire avaler des couleuvres : les deux maires socialistes depuis 1997 n’ont fait preuve d’aucun sectarisme à l’égard de l’opposition. La démocratie parle et la gauche municipale est légitimée par 2/3 des électeurs environ. Quant aux élus de droite issus de 2 listes différentes, on ne peu pas dire qu’elle brille par ses propositions ; c’est plutôt « ras des pâquerettes » !

      répondre
          1. François C.

            Monsieur Haxaire, j’ai pour habitude de ne pas rattacher les voix des extrêmes, qu’elles soient de gauche ou de droite, aux partis traditionnels.

  6. Laurence Deny

    Il faudrait arrêter de cumuler les mandats !
    M Badonnel, adjoint au maire, président de l’office de tourisme, président de la comcom … en ai-je oublié ?

    Quand je regarde ma feuille d’impôts locaux – taxes foncières :
    intercommunalité, variation des cotisations 2013/2014 : + 6.67%
    intercommunalité, variation des cotisations 2014/2015 : + 93.75%
    intercommunalité, variation des cotisations 2015/2016 : +3.13%

    Et vous voulez nous faire croire que la nouvelle usine à gaz ne va rien coûter aux contribuables ? nouveaux locaux, personnel supplémentaire, etc…

    Et quelles sont les valeurs des indemnités de ces nouveaux élus ?

    répondre
    1. haxairefrancis

      Vous avez bien raison Mme Deny de dénoncer ces dérives financières alors que le particulier perd en pouvoir d’achat et ‘rame » depuis de nombreuses années.
      Les cumulards -il n’y a pas que Monsieur Badonnel- peuvent donner l’exemple. Monsieur Houot qui en est un, peut parfaitement se passer de son indemnité comme l’avait fait Gilbert Poirot de 2008 à 2014, il faut s’en rappeler.
      Et comme le dit avec une grande justesse Jean-Paul Lambert ce n’est pas en nommant Mr Mathieu président délégué (fonction « bidon » pour un élu détenant déjà deux autres mandats) que la nouvelle Comcom fera des économies.

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *