Search
mardi 21 février 2017
  • :
  • :

Saison hivernale : un démarrage tardif compensé en partie par la fidélité de la clientèle 1er état des lieux synthétisé par les services du Conseil Départemental

image_pdfimage_print

la bresse

Les résultats donnés dans cette note de conjoncture sont issus d’une enquête réalisée par e-mailing auprès d’un panel de 392 professionnels du tourisme de la zone « massif » du département. Celle-ci portait sur leur ressenti de la fréquentation touristique pendant la période des vacances de Noël

Un démarrage tardif de la saison hivernale compensé en partie par la fidélité de la clientèle

  • Les mauvaises conditions d’enneigement et le calendrier des vacances scolaires ont contribué au démarrage tardif de la saison d’hiver.
  • La conjoncture économique a également contribué à une fréquentation touristique estimée moyenne par les hébergeurs.
  • Une baisse de la fréquentation touristique a été constatée par rapport aux vacances de Noël 2015-2016.
  • La 2ème semaine des vacances de Noël reste la semaine bénéficiant du plus fort taux d’occupation.
  • La fidélité de la clientèle a permis de maintenir un certain niveau de fréquentation.

LES HEBERGEMENTS

  • LES HOTELS

La fréquentation des vacances de Noël 2016 a été estimée moyenne par 38.2% des répondants, voire très mauvaise (29.4%). Cette situation résulte principalement des mauvaises conditions météorologiques, de la conjoncture économique peu favorable et du calendrier. Toutefois, la fidélité de la clientèle est le principal facteur d’attractivité de la destination. Les hôteliers ont attribué une note moyenne de 4.2/10 à ce début de saison (vacances de Noël 2015-2016 : 5.2/10).

  • LES MEUBLES ET LES CHAMBRES CHEZ L’HABITANT

Le ressenti des propriétaires de meublés de tourisme et de chambres chez l’habitant est plus positif. 30% des répondants ont constaté que la fréquentation touristique était « moyenne » mais 28.6% l’ont jugé « bonne ». La qualité de l’offre ainsi que la fidélité de la clientèle restent les principaux atouts identifiés par les propriétaires de meublés ou de chambres chez l’habitant. Les mauvaises conditions d’enneigement, le calendrier et la conjoncture économique sont les facteurs qui ont contribué aux mauvais résultats de la période. Une note de 5.7/10 a été attribuée à ce début de saison (vacances de Noël 2015-2016 : 7.2/10).

  • LES HEBERGEMENTS COLLECTIFS

50% des répondants ont estimé que la fréquentation touristique était mauvaise. Le calendrier est le principal facteur contribuant à ces mauvais résultats. Encore une fois, la qualité de l’offre proposée et la fidélité de la clientèle ont été citées comme principaux facteurs d’attractivité. Une note de 4/10 a été attribuée à ce début de saison pour ce type d’hébergement (vacances de Noël 2015-2016 : 7.2/10).

LES ACTIVITES

En raison de l’absence de chute de neige, la fréquentation des stations de ski a été estimée très mauvaise ou mauvaise par 84.4% des répondants. Les professionnels du secteur ont attribué une note de 1.7/10 pour cette période (elle était de 3.6 l’année passée pour cette même période). Toutefois, les résultats de l’enquête n’ont pas permis d’estimer la fréquentation d’autres sites touristiques.

LES CLIENTELES

D’après les répondants, les principales régions d’origine des visiteurs français sont le Grand-Est (Lorraine et Alsace) et les Hauts de France (Nord-Pas de Calais). La fréquentation étrangère est avant tout assurée par les Belges et dans une moindre mesure, par les Luxembourgeois et les Allemands.

METHODOLOGIE

Les résultats de cette note de conjoncture sont issus d’une enquête réalisée par e-mailing auprès d’un panel de 392 professionnels du tourisme de la zone « massif » du département. Celle-ci portait sur leur ressenti sur la fréquentation touristique pendant la période considérée.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *