Search
mercredi 22 nov 2017
  • :
  • :

Dans les coulisses de l’usine à neige La neige de culture désormais indispensable

IMG_7935

Le spécialiste Loic Gegout au premier plan

Pendant les vacances scolaires, de nombreuses animations sont proposées par la station de ski. Vous pouvez par exemple assister chaque vendredi à une visite gratuite de l’usine à neige. Lors de ces rendez-vous, Loic Gegout, snowmaker, révèle aux plus curieux le processus de création de la neige de culture.

Compte tenu d’un climat de plus en plus capricieux, la création de neige de culture est désormais devenue indispensable pour le bon fonctionnement de la station. Mais contrairement à ce que l’on croit, il n’est pas si facile de créer de la neige. De nombreuses conditions, techniques et météorologiques, doivent être réunies.

IMG_7934

Un compresseur à air

Trois éléments essentiels

De l’eau, de l’air comprimé et du froid, voici les trois éléments requis pour créer de la neige de culture. Mais ce n’est pas si simple. Comme l’explique le spécialiste Loic Gegout, « Avant que la neige ne sorte des canons, il faut réguler les différents éléments ». D’une part, l’eau et l’air doivent être refroidis tandis que la température extérieure humide, quant à elle non-modifiable, doit être inférieure à moins trois degrés.

Un climat vosgien particulier

Plus le taux d’humidité est élevé et moins il est facile de créer de la neige de culture. Les stations vosgiennes sont celles qui rencontrent le plus de difficultés puisque le climat est l’un des plus humides de l’hexagone. Cela est en partie dû aux nombreux sapins et lacs que composent le massif, sans oublier les courants provenant directement de l’Atlantique. La neige qui sort des canons est donc parfois humide, il y a donc un énorme travail de la part des dameurs afin que la piste soit agréable pour les skieurs.

Ce que l’on ne sait pas forcément

Les touristes venus assister à la visite guidée n’ont pas hésité à poser de nombreuses questions. Une en particulier a suscité l’attention de tous « La neige de culture est-elle résistante ? »

Réponse de l’expert : « La neige de culture résiste même mieux que la neige qui tombe du ciel. Aujourd’hui, nous ne sommes pas encore capables de créer des flocons puisqu’ils se forment lors de la chute allant du nuage jusqu’à la terre ferme. En revanche, les cristaux produits par les canons sont plus attachés les uns aux autres ce qui rend la neige fabriquée d’autant plus solide ».

Une nouvelle qui a rassuré les skieurs déjà prêts à remonter sur leurs skis pour une nouvelle journée bien sportive.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *