Search
lundi 20 nov 2017
  • :
  • :

Grippe aviaire, les résultats : Le virus tueur de cygnes à Bouzey est hautement pathogène !

cygnes1Le virus qui a tué les cygnes du réservoir de Bouzey a été identifié en laboratoires. Il s’agit du sous-type H5N8 très virulent pour les oiseaux. Le Préfet des Vosges a décidé la surveillance renforcée des communes autour du lac.

A la suite de la découverte de cadavres de cygnes au lac de Bouzey, des prélèvements ont été réalisés par le laboratoire départemental vétérinaire et alimentaire des Vosges qui les a envoyés au laboratoire spécialisé de l’Ain qui a conclu qu’il s’agissait du virus de l’influenza aviaire de type A de sous type partiel H5. Puis les prélèvements ont été transmis au laboratoire national de référence à Ploufragan qui a permis d’identifier le sous type N8 déterminant le sous type H5N8 , et son caractère hautement pathogène pour les oiseaux.

A réception de ces analyses, lundi 13 février 2017, M. Jean-Pierre CAZENAVE-LACROUTS, Préfet des Vosges a réuni les représentants du Groupement de Gendarmerie des Vosges, de la Direction départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations, de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, de la Fédération départementale des Chasseurs et du laboratoire vétérinaire départemental afin de fixer les mesures à mettre en œuvre.

Ainsi, en complément des mesures déjà prises dès décembre 2016, à savoir le confinement ou la pose de filets empêchant tout contact avec les oiseaux sauvages pour tous les élevages commerciaux de volailles et toutes les basses-cours et l’interdiction de tout rassemblement de volailles vivantes, en particulier sur les marchés, M. Jean-Pierre CAZENAVE-LACROUTS, Préfet des Vosges a décidé la mise en place d’une surveillance renforcée sur les 7 communes situées à proximité du lac à savoir Sanchey, Chaumousey, Girancourt , Renauvoid, Les Forges, Uxegney et Darnieulles où il sera procédé au recensement exhaustif des basses-cours par les Maires qui en transmettront la liste à la Direction départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations.

Enfin, le Préfet des Vosges appelle à la vigilance de tous afin d’éviter la propagation de ce virus qui suppose notamment :

– pour les propriétaires ou détenteur de volailles ou oiseaux captifs, au delà des mesures pré-citées, l’information immédiate d’un vétérinaire pour signaler tout comportement anormal ou signe de maladie constaté dans une exploitation ou une basse-cour ;

– et pour les oiseaux sauvages – tels les canards, oies, cygnes, poules d’eau, mouettes…, par le signalement de toute mortalité, sans ramasser ces oiseaux, auprès de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (03 29 08 30 30 ) ou de la Fédération departementale des chasseurs (03 29 31 10 74) qui les achemineront au laboratoire départemental Vétérinaire et Alimentaire des Vosges.

Pour les mêmes raisons, il est également conseillé de tenir les chiens en laisse et ne pas laisser divaguer les animaux domestiques.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *