Search
mardi 21 nov 2017
  • :
  • :

Le CETA adopté… sans que les eurodéputés français n'y puissent rien

 

Le CETA reflète le fonctionnement absurde de l’Union européenne. La Commission européenne a la compétence exclusive en ce qui concerne les accords commerciaux (article 3 du TFUE). C’est-à-dire que le gouvernement français (tout comme ceux des 27 autres États membres de l’UE) et les parlementaires n’étaient pas consultés pendant la négociation de cet accord. L’accord a été adopté, le 15 février, par le Parlement européen.

16830969_1370804229652718_1948217028513320132_nLe gros scandale réside dans le fait que quasiment l’intégralité de l’accord sera mis en place dès le 3 mars, avant même la ratification par les parlements nationaux (et régionaux pour certains pays) ! Un beau viol de la démocratie nationale, seul espace légitime puisqu’il n’y a pas de peuple européen. On a d’ailleurs vu à ce sujet qu’une majorité de députés européens français ont voté contre, mais qu’ils étaient très minoritaires dans cette assemblée (voir graphique ci-dessus).

Cet épisode montre au passage l’illusion et le mensonge de ceux qui prétendent changer l’Europe, et donc changer les traités européens, alors qu’il faut l’unanimité pour le faire (article 48 du TUE). On voit ici sur ce simple accord, qu’on est très loin de l’unanimité et que la France est même en très grande minorité.

Pour éviter un tel accord, il n’y a en réalité qu’une seule solution applicable, honnête et raisonnable. C’est la sortie de l’Union européenne par l’article 50 du TUE, que propose François Asselineau (Président de l’Union Populaire Républicaine et candidat à l’élection présidentielle).

On ne sait pas encore quand le texte passera devant l’Assemblée nationale pour être ratifié, mais l’enjeu est moindre (pour ne pas dire nul), car l’accord sera déjà actif…




4 réactions sur “Le CETA adopté…

  1. JMV

    Il est consternant dans ce déni de démocratie de constater l’absence de commentaires de lecteurs.
    Un troupeau conduit à l’abattoir sans piper mot.

    répondre
  2. CP

    Pourquoi commenter la prose subjective pour ne pas dire mensongère d’un extremiste comme Asselineau?
    Le deni de démocratie sera bien plus concret si ce genre de personnage ou ses pareils (style de Lesquen ou même Le Pen et Dupont Aignan) arrivent un jour au pouvoir.
    On peut comme la plupart des gens se méfier des traités comme le CETA, mais pourquoi faudrait-il s’abandonner aux idées néofachos ou simplement du moindre clown qui n’a pour seul « mérite » que de ne pas faire partie de l’establishment et du politiquement correct?
    Le troupeau sensible à la démagogie s’engage dans des abattoirs que les non acculturés connaissent et n’oublient pas.

    répondre
    1. JMV

      Ne nous trompons pas du sujet.
      Mon commentaire n’avait pas vocation à soutenir un Asselineau que je connais pas mais à m’étonner ,suite à l’article paru dans GI,de l’absence de réactions de citoyens lambda face à ce traité ignominique.

      répondre
      1. JMV

        Un léger correctif de mon commentaire envoyé sans relecture..

        Ne nous trompons pas de sujet ( ou plutôt de cible.).
        Mon commentaire n’avait pas vocation à soutenir un Asselineau que je ne connais pas mais à m’étonner,suite à l’article paru dans GI,de l’absence de réactions de citoyens lambda face à ce traité ignominique.

        répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *