Search
mercredi 22 nov 2017
  • :
  • :

Ski de fond – Bastien Poirrier s’impose aux Htes-Vannes Annick Vaxelaire surclasse encore les féminines.

2202Bastien Poirrier a engrangé sa quatrième victoire vosgienne de l’hiver, ce dimanche matin à Gérardmer, devant son camarade de club Jérémy Weibel. Dans sa seule course de la saison, Annick Vaxelaire surclasse encore les féminines.

Bastien Poirrier avait remporté les trois premières courses de l’hiver vosgien, en décembre dernier, engrangeant successivement en classique, en skating et en sprint. Il avait ensuite remis brillamment le cap sur les longues distances internationales avant de s’accorder hier matin un retour au pays lors de la coupe Bleu-Forêt-Mémorial Michel Didierlaurent que les bénévoles du SC Vagney-Rochesson avaient rapatrié à Gérardmer sur le secteur de la Croix-Claudé baigné de soleil. Logiquement un ton au dessus, il a réussi la passe de quatre sans forcer son talent.

A l’issue du prologue de 1,3 kilomètre, le fondeur du SC Ranspach sortait en tête devant son camarade de club Jérémy Weibel à 7 secondes, Igor Cuny (La Bressaude) et Guillaume Lalevée (Basse-sur-le-Rupt SN) à 15 secondes et Mathieu Prud’Homme (AS Gérardmer SN) et le U18 Romain Didierlaurent( SC Vagney-Rochesson) à 18 secondes. La suite était écrite d’avance sur un boucle qui comprenait un passage en style alternatif imposé afin d’inciter les coureurs à ne pas partir en poussée de canes.

“J’ai attendu que Jérémy Weibel revienne puis on a skié ensemble et j’ai accéléré sur la fin dans le quatrième tour” confiait Bastien Poirrier. Un vainqueur toutefois un brin déçu “par le parcours relativement plat à mon goût. Du coup, je suis parti en poussée sans farter comme quelques autres mais je n’ai pas vraiment travaillé le classique comme je voulais faire”.

Sa séance de travail préfigurait une fin de saison aussi chargée que lourde d’enjeu. ”Je suis actuellement cinquième du classement de la Wordloppet. Si je réussis une bonne fin d’hiver, il n’y aura pas de souci pour monter sur le podium. Il me reste trois courses en Estonie, en Suisse et en Russie avec dès dimanche prochain la Tartu Marathon en Estonie sur une boucle de 5 kilomètres. Je ne sais pas encore si on va partir en poussée ou en classique”.

En tout cas, ce dimanche matin, les “pousseurs”ont pris le meilleur sur les adeptes du fartage. Trois d’entre eux se placent dans les quatre premiers avec derrière Bastien Poirrier, Jérémy Weibel 2e et Guillaume Lalevée 4e. En « classiqueur », Mathieu Prud’Homme arrache la troisième place dans l’emballage final, en concédant 1’14 à Poirrier et 35 secondes 10 à Weibel.

IMG_2211

Jérémy Weibel surpris lui-même.

Jérémy Weibel s’élançait pourtant dans l’inconnu. “Après la Transjuclassic et la coupe de France le lendemain à Gap le week-end précédent, j’ai connu une semaine marathon où j’ai travaillé tous les jours à l’Ecole de Ski Français de la Schlucht où j’enseigne le fond et l’alpin au jardin enfants. Je ne savais pas trop où j’en étais et à ma grande surprise, je sors deuxième du prologue. Comme Bastien Poirrier, j’ai fait le choix de partir sans fart ce qui m’a donné raison. Malgré cette zone technique où tu perds quelques secondes, j’ai poursuivi mon effort en poussée”. Sur la lancée, le gaillard de 31 ans ira courir la Tartu Marathon avec son mentor Bastien Poirrier.

Mathieu Prud’Homme a réalisé la bonne affaire du jour sur la poursuite en revenant de la 5e à la 3e place. “J’ai repris Igor Cuny et Guillaume Lalevée puis je les ai testés. ça allait pas trop mal et on s’est relayé avec Lalevée. Avec des skis fartés, je savais que dans la dernière bosse je pouvais faire la différence”.

Une course au demeurant sympathique avec le choix crucial de recourir ou non au fart qui ajoutait beaucoup de piment. Malheureusement en proie à la concurrence du Trail hivernal de la Moselotte, la course a réuni seulement 88 partants.

Annick Vaxelaire inusable.

Chez les féminines, la CTS Annick Vaxelaire (SC Vagney-Rochesson) a renoué avec la compétition dans la course chère à son club de toujours. A 42 ans, elle en a profité pour ajouter une ligne à son palmarès en distançant de plus de deux minutes ses jeunes dauphines Alexane Grosjean et Amélie Cunat dont elle pourrait être la… maman.

IMG_2210

Pour leur part, les jeunes se disputaient les titres de champions des Vosges de course-poursuite. Pierrre Gégout (SC Vagney-Rochesson) confirme son allant en dominant les U16 devant son rival Matteo Correia (La Bressaude) à 23 secondes et Julien Hess (SC Ranspach) à 49 secondes.

IMG_2209

Pendant ce temps, Emilie Jaeggy (SC Ranspach) entretient la tradition familiale en devançant de 4 secondes Clara Abel et de 17 secondes Clémence Didierlaurent, toutes deux du SC Vagney-Rochesson.

 

IMG_2208

Chez les U14, l’AS Gérardmer SN monopolise le podium avec le court succès de Corentin Jacob devant Mathurin Vauthier et Mario Poirot.

 

IMG_2204

Et la relève féminine du SC Ranspach fait coup double avec la nouvelle victoire de Colin Schweitzer devant Amélie Gilet (SC Vagney-Rochesson) et Marine Grosjean (AS Gérardmer SN).

IMG_2213

Par équipes, le challenge dédié au regretté Michel Didierlaurent revient à son club du SC Vagney-Rochesson, devant le SC Ranspach et La Bressaude.

David Jeangeorges.

Photographies : Annick Vaxelaire.

Tous les résultats en cliquant ici.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *