Search
mardi 21 nov 2017
  • :
  • :

Sophie Scher, tisseuse d’images

vernissage Sophie Scher MCL (4)La saison des expositions se poursuit à la MCL de Gérardmer qui accueille actuellement Sophie Scher, artiste désormais basée à Paris qui, avec ses images « tissées », fait d’une certaine manière écho à cette terre textile que sont Les Vosges.

Amlinistratrice de la MCL, Lydie Guillemain (à gauche) a eu le plaisir de présenter l'invitée du jour lors du traditionnel vernissage

Administratrice de la MCL, Lydie Guillemain (à gauche) a eu le plaisir de présenter l’invitée de la galerie lors du traditionnel vernissage.

Ce n’était sans doute pas le but de la manœuvre, mais vous en conviendrez, le terme « tisser » a toujours une saveur particulière dans le secteur de la Perle des Vosges et l’on a plaisir à découvrir les créations de Sophie qui nous prouvent que l’on peut tisser autre chose que du textile. Tout a commencé avec une commande du musée des Images d’Epinal dans le cadre de l’exposition « Le Chemin des Images », édition 2014. 15 artistes issus des écoles d’arts du Grand Est se sont vus fournir des images qui devaient servir de base à leur travail.

Sophie a décidé de porter son choix sur « Le musée des oiseaux » en créant un « oiseau musée » . Pour cela, elle s’est rendue à Paris, au sein de la maison de taxidermie Deyrolle qui lui a fourni la matière première dont elle avait besoin. Elle a pu photographier de nombreux volatiles qu’elle a tissé sur l’image d’un pigeon, choix sans doute lié à la capitale française ?… Pour se faire, elle a dû mettre à l’échelle l’ensemble des clichés pris chez Deyrolle avant de les détourer, de les découper et enfin de les incorporer au projet final.

L'école de musique était à nouveau présente pour un vernissage musical à base de trompette

L’école de musique était à nouveau présente pour un vernissage musical à base de trompette.

Certes, l’artiste photographe s’en est servie pour créer par la suite une série d’images poétiques, surréalistes, parfois engagées. Des « petites histoires courtes » qui comportent souvent un message. Elle réalise des photographies qu’elle assemble sur une image de base, l’une renvoyant aux autres,s’entrechoquant parfois visuellement ou culturellement parlant. Une autre série réalisée à base de cette technique est quant à elle consacrée à l’actu : pendant un mois, chaque jour, Sophie a récolté des informations et « tissé » les actualités nationales et internationales qui l’ont marquées. Un travail de fourmi à travers duquel Sophie s’est parfois amusée à « perturber l’ordre des choses » .

Enfin, cette exposition en plusieurs volets à la galerie de la MCL vous permettra également d’apprécier deux autres séries non tissées cette fois : la première est composée d’une vingtaine de portraits argentiques réalisés avec une chambre, en noir & blanc et, dans le cadre des Rencontres d’Arles, festival annuel de photographie. On y croise ainsi différentes personnalités du monde la photographie capturées par l’objectif de Sophie, parfois dans les rues de la ville. c’est un peu l’arroseur arrosé… La seconde est quant à elle consacrée au thème de l’homme et de la construction. Plusieurs facettes et un seul fil à suivre jusqu’au 14 février prochain à la galerie de la MCL aux horaires d’ouverture de la maison et en entrée libre.

Sinon, vous pouvez retrouver l’artiste sur le http://www.sophiescher.com/index.php

vernissage Sophie Scher MCL (3)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *