Search
samedi 22 juillet 2017
  • :
  • :

L’ARAC : une association centenaire 1 siècle au service de la solidarité, de la mémoire, de l’antifascisme et de la paix

AG ARAC88Les assises annuelles de l’ARAC 88 (Association Républicaine des Anciens Combattants) ont eu lieu dimanche matin à la salle des Armes de la mairie gérômoise.

Une réunion présidée par Michel Grüner qui a rappelé que cette année, l’ARAC fêtera son centième anniversaire après avoir vu le jour sous l’impulsion d’Henri Barbusse, son père fondateur en 1917 . 100 ans de combats pour la paix, l’émancipation humaine, 100 ans d’amitié, de solidarité, de mémoire, d’antifascisme et de paix. Ce centenaire tant attendu, sera en novembre prochain, et à l’occasion de cette assemblée générale, le président départementale a tenu à rappeler que l’ARAC était avant tout une association de citoyens avec comme principale vocation la transmission des valeurs républicaines. « Nous sommes là pour expliquer les causes des guerres et surtout comment les éviter » , ajoutera Michel Grüner. Des  propos qui rappellent au passage que « les risques de guerre n’ont jamais été aussi grands et les inégalités n’ont jamais été aussi criantes… »

A Gérardmer, la section locale de l’ARAC n’a pas encore un siècle d’existence, mais « seulement » 16 ans. Mais certains préféreront dire « déjà » 16 ans depuis l’initiative de Claude Degois et Pierre Spieser soutenu par Ernest Risacher et Edmond Ohnenstetter de l’ARAC 68. L’ARAC 88 a déjà fait un bon bout de chemin. Néanmoins, les chevilles ouvrières de l’association souhaiteraient rajeunir un peu les rangs afin de rester dynamique et de continuer à faire la promotion de ses projets. Des projets pour la construction d’un monde meilleur, des projets qui contribuent à l’intérêt général, à l’image de la souscription lancée pour faire de la maison d’Henri Barbusse située à Aumont-en-Halatte (Oise) un musée.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *