Search
samedi 18 nov 2017
  • :
  • :

Les Restos à l’heure du bilan Passage de témoin entre Michel Danner et Pierre Géhin

Bénévoles et partenaires de l’antenne locale des Restaurants du Cœur se sont réunis jeudi soir à la salle polyvalente de Xonrupt-Longemer afin de faire le bilan de la campagne 2016-2017.

Michel Danner et Pierre Géhin (à droite dur la photo)

Michel Danner et Pierre Géhin (à droite dur la photo)

Une 32ème campagne d’hiver qui s’est déroulée sur 16 semaines, à raison de 2 demi-journées de distribution par semaine. Le mardi après-midi est réservé pour les bénéficiaires autonomes, le samedi matin étant particulièrement réservé aux bénéficiaires profitant de la navette mise en place par la Ville de Gérardmer.  Et c’est Pierre Géhin qui a livré quelques chiffres sur cette campagne. Ce dernier qui prendra prochainement la succession de Michel Danner en tant que responsable du centre des Restos du Cœur de Xonrupt.

En 2016-2017, 110 familles ont été inscrites au Restos, nombre quasi identique à l’année précédente. Sur ces 110 familles, 105 ont été acceptées au bénéfice de l’aide alimentaire. 93 familles (88%) résidaient à Gérardmer, une à Xonrupt, les autres familles venant des villages environnants : Granges-sur-Vologne, La Forge, Le Tholy et Liézey. L’antenne locale a ainsi aidé 248 personnes adultes et 11 bébés en leur distribuant en moyenne 1 106 repas par semaine, soit au terme de cette campagne 17 700 repas au total.

Les représentants des communes de Gérardmer et Xonrupt étaient présent à ce bilan de la campagne 2016-2017

Les représentants des communes de Gérardmer et Xonrupt étaient présents à ce bilan de la campagne 2016-2017

Chaque demi-journée mobilise environ 14 bénévoles pendant 3 heures. Le temps de bénévolat peut donc être estimé à 1 569 heures.  Et ne sont pas comptées, dans ce décompte, les heures passées en formation, réunions et autres manifestations au profit des Restos du Cœur. Au nom de l’antenne locale, Pierre Géhin a donc tenu à remercier chaleureusement  toute l’équipe de bénévoles qui s’implique dans cette noble cause et donne de leur temps sans compter. Mais vous le savez sans doute, les bras manquent toujours pour mener à bien ce genre de mission solidaire et le Centre des restos de Xonrupt sera ravi d’accueillir de nouvelles bonnes volontés.

Pierre Géhin a également tenu à remercier toutes celles et tous ceux qui s’investissent aux côtés des Restos d’une manière ponctuelle ou permanente. A commencer par les Villes de Xonrupt et Gérardmer (via son CCAS notamment) pour leur soutien, que ce soit d’un point de vue administratif, logistique ou matériel. Évoquons également le Lion’s Club, le Kiwanis et le Kiwanis Perle d’Hugo, le lycée hôtelier et les boulangers locaux, les responsables des grandes surfaces de Gérardmer qui  permettent de réaliser les opérations chariot, les nombreux donateurs bien sûr, l’association de La Bourse aux Jouets et enfin les enfants de l’école xonrupéenne pour la collecte de jouets. Petite mention spéciale aux deux coiffeuses professionnelles qui ont pris sur leur temps de congés afin de venir de Vecoux 3 lundis après-midi pour effectuer coupes et shampoing aux bénéficiaires qui le souhaitaient.

Les bénévoles sont le maillon indispensables de cette chaîne solidaire

Les bénévoles sont le maillon indispensable de cette chaîne solidaire

Pour conclure, rappelons que les Restos du Cœur, c’est également l’aide à la personne. Au moment de l’inscription des futurs bénéficiaires, des besoins peuvent être détectés et le premier contact est souvent essentiel. Le rôle des bénévoles est donc aussi de revoir chaque bénéficiaire afin de leur proposer certaines activités ou services. « Par ailleurs, nous nous appuyons sur des structures pour diriger les bénéficiaires si nous détectons des besoins que nous ne sommes pas en mesure d’assurer : cours de français via certaines associations, assistante sociale pour les problèmes administratifs de droits aux aides, ou les personnes compétentes en cas de demandeur d’asile » , précise Pierre Géhin. Vous l’aurez compris, les Restos n’ont malheureusement que peu de temps pour souffler même s’ils s’octroient un mois de battement chaque année. La campagne d’été a en effet déjà débuté depuis le 13 mars !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *