Search
dimanche 19 nov 2017
  • :
  • :

Week-end de finales pour le TCG Germain & Alimli victorieux

Vainqueurs et finalistes TCG 2017Les finales du tournoi interne du tennis Club de Gérardmer ont débuté dès vendredi soir dans les courts couverts du quai du Locle.

Gizem Aydogmus & Estelle Germain

Gizem Aydogmus & Estelle Germain

En effet, la finale du double a lancé les réjouissances en soirée avec une affaire de famille pour cette rencontre qui opposait Hugues & Valentin Lelong à Estelle & Thierry Germain. Solides au service comme au filet, père et fils se sont imposés en deux sets sur le score de 6/2 6/4. Samedi après-midi, place aux finales en simple et honneur aux dames qui ont ouvert le bal à 14 h 00. On retrouvait ainsi Estelle Germain (15) opposée à la jeune Gizem Aydogmus (15/2), tombeuse en finale de Sandrine Mauffrey. Dans un match qui un peu peinait à démarrer, on assistait à un échange de breaks en début de premier set avant que l’aînée des deux Gérômoises ne prennent le large pour l’emporter 6/3.  Dans la deuxième manche, Aydogmus semblait rapidement décrocher en accumulant les fautes direct, offrant la victoire à son adversaire qui n’en demandait pas tant.

Mikaïl Alimli

Mikaïl Alimli conforte sa place de N°1 du club

Chez les hommes, le public du jour avait droit à un choc des générations entre Mikaïl Alimli (15) et un vétéran du club Hervé Parementelat (15/1). Ce dernier avait pris le meilleur sur Malik N’Doye en demi-finale avec une nette victoire 6/3 6/3. Alimli s’était pour sa part logiquement imposé face à Valentin Lelong 6/2 6/2. Solide dans le premier set, Parmentelat prenait les commandes de la rencontre à la faveur d’un break qui lui permettait de virer en tête 6/4. La deuxième manche était toujours aussi équilibrée et ce n’est finalement qu’à 6/5 qu’Alimli trouvait enfin la faille grâce à quelques coups gagnants de toute beauté, faisant fissurer la défense de son adversaire pour un break salvateur : 7/5 et deux manches partout à ce moment de la rencontre. Pour le plus grand plaisir du public, on se dirigeait donc vers un troisième set.

Le scénario était identique au second acte avec deux joueurs ne lâchant rien et se rendant coup pour coup. Une fois de plus, c’est le benjamin qui finissait mieux, sans doute un poil plus frais et sachant profiter de quelques petites erreurs de son aîné. Alimli et Parmentelat ont offert un beau spectacle en cette fin de journée de samedi, sous les yeux de Fabienne Thiébaut, représentante de Garnier-Thiébaut, sponsor du club qui a permis la réfection des rideaux des courts couverts.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *