Search
dimanche 19 nov 2017
  • :
  • :

« Zone Blanche » bouscule les codes La série tournée dans les Htes-Vosges a été dévoilée en avant première au cinéma de Vagney. Découverte...

95

Une partie de l’équipe du film était sur place entre réalisation et production

Le film « Les Grands Gueules » avait, en son temps, changé le paysage cinématographie de l’époque en proposant le 1er western à la française. La série « Zone Blanche » qui sera projetée prochainement sur les écrans de France 2 bouleverse les codes notamment de la chaine du service public en proposant du nouveau, du jamais vu en « prime time ». Il faut souhaiter au téléfilm de 8 épisodes de 52 minutes le même destin que le long métrage signé en 1965 par Robert Enrico.

Et ça semble bien parti pour « Zone Blanche »  plébiscitée par les chaines européennes lors de sa présentation aux festivals de Biarritz, La Rochelle et encore Berlin.

Côté Vosgien, la grande première a eu lieu au cinéma l’Entracte de Vagney, clin d’œil au film « Les Grandes Gueules » du Conseil Départemental, partenaire de la production à hauteur de 60 000 €.

Les invités à la projection ont eu droit aux deux premiers épisodes de la série. Un quart  du programme qui bouscule les codes classiques de la télévision française. La série se veut décalée, humoristique mais aussi un peu « flippante » à l’instar des Revenants » proposé par Canal+ il y a deux saisons. L’ambiance de la série n’a rien d’habituel, on navigue entre une légèreté  voulue des dialogues laissés à des personnages  pittoresques et le plus sombre avec des scènes filmées entre chien et loup saturées d’humidité où les fumeroles se succèdent. L’intrigue et les personnages  sont à découvrir,  les Hautes-Vosges aussi, mais sans excès, sans tomber dans l’image surannée et ringarde du Vosgepatte, sur fond de « on habite dans un beau pays« . Certes, les décors naturels valent le détour mais la série n’a rien d’un documentaire sur la faune et la flore locale. « Zone Blanche » est une création, une fiction, sans doute fantastique et surtout très bien faite. L’écriture du scenario ressemble à ces séries anglo-saxonnes  où le réalisateur privilégie l’histoire, l’ambiance, l’atmosphère plutôt que la mise en valeur d’un personnage central à la sauce franco-française. Il faudra donc voir avec attention la série de France 2, sans s’attendre à découvrir les chamois des crêtes et les artisanats du coin dont on est « gavé  » depuis des décennies. « Zone Blanche » est une histoire, une histoire et encore une histoire servie par des décors naturels d’où l’intérêt d’avoir été tournée essentiellement dans la région de Gérardmer et ses environs mais aussi en Belgique, coproduction du plat-pays oblige.

La suite de « Zone Blanche » va s’écrire dans les semaines à venir. Par la volonté de France 2 de reconduire une seconde saison, puis une troisième et enfin une quatrième…peut-être plus encore ! le sort en est presque jeté, il reste à franchir le Rubicon, soit l’accueil des téléspectateurs. Wait and see ! En attendant, nous on a aimé !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *