Search
dimanche 18 nov 2018
  • :
  • :

La ville en « tag-grant » délit La nuit électorale a été chaude

image_pdfimage_print
Patrcik Caël désespéré

Patrcik Caël désespéré

Pour ceux qui auraient encore des hésitations, la politique divise les individus. En témoignent les tags qui prolifèrent depuis ce matin, lendemain d’élections présidentielles sur les murs de la cité. La ville est en véritable  « peinture de guerre » encore pendant quelques heures, le temps que les employés municipaux mais aussi les « privés » redonnent à leurs établissements la blancheur qu’ils méritent.

C’est le cas de l’ancienne imprimerie Chevroton, de la Maison de la Montagne, de la Libraire de l’Hôtel de ville  et surtout du Restaurant « Chez Dédé » au Saut des Cuves dont le patron Patrick Caël est désespéré. Les vandales n’y sont pas allés de main morte pour taguer quasiment l’ensemble de son affaire.

« Je laisse ainsi, je ne veux pas les enlever, j’en ai ras le bol« commente le restaurateur « mon assurance ne veut pas prendre en charge les dégâts et j’ai investi l’an dernier plusieurs dizaines de milliers d’euros ». Patrick Caël lance un appel à l’aide en direction de la commune de Xonrupt sur laquelle il est installé. Quant au message…Anarchique  ! Comme en témoigne le tag sur le mur de l’église, mais aussi en direction de la police avec ACAB

En attendant, plusieurs plaintes ont été enregistrées par la brigade de gendarmerie de Gérardmer qui mène l’enquête. La nuit électorale a été chaude, la ville est en « taggrand » délit

 

 

 




10 réactions sur “La ville en « tag-grant » délit

    1. JMV

      Vous avez raison.
      Les seuls qui peuvent craindre les cameras sont les crapules.
      Au vu de l’augmentation de la criminalité et du vandalisme, ces outils auraient à minima le mérite d’aider les forces de l’ordre à résoudre certaines affaires.

      répondre
  1. Frisou

    On a tout simplement compris quels sont les signataires de ce vandalisme outrancier qui signe l’incivisme actif ambiant.
    Et si cela, finalement, donnait envie à des concitoyens de voter pour qui se présente comme, radicalement hélas, aveuglément peut-être, sans doute, capable de ramener à la raison ceux-là qui craignent que la république soit, dans l’avenir, plus ordonnée, plus ferme, moins généreuse aussi, dans ses soutiens pas toujours justifiés .

    répondre
  2. Mangeolle Gilles

    Saccager pour saccager… Une pensée pour Patrick… qui avait mis tout son cœur et son énergie pour embellir son établissement… et faire de la porte d’entrée de Gérardmer et Xonrupt une belle vitrine… je propose un élan de solidarité…

    répondre
    1. JMV

      Dans un registre assez éloigné mais néanmoins polluant, certains partis avant le premier tour s’étaient affranchis du code électoral en placardant dans des endroits hors affichages autorisés, des affiches soutenants leur candidat ( entre autre Pont des Chalets Cuny et rond point du garage Peugeot ).

      répondre
  3. MARIE

    honte à ces vandales…sûrement sans C…….. .qui ne savent sans doute pas ce que c’est que le travail ….
    soutien à Dédé, cet homme travailleur qui a pu embellir son bâtiment grâce à son courage et les heures passées au fourneau
    je propose aux gérômois d’y aller manger ,par solidarité et de lui envoyer des clients, tous y seront bien reçus car il se met en 4 pour faire plaisir

    répondre
  4. Laurence Deny

    L’angélisme municipal apparaît de plus en plus archaïque. M. Speissmann a déclaré dans les tribunes de Vosges Matin jeudi dernier que « le secteur de Gérardmer fait l’objet d’une délinquance locale permettant d’élucider les délits. Sans nécessité d’un renfort de caméra ».

    Nous allons pouvoir juger rapidement la valeur de ses propos avec cette nouvelle vague de vandalisme. Il n’y a pas si longtemps, c’était des poubelles qui brûlaient…

    Le principe des libertés individuelles ! liberté d’agir pour les voyous certainement; en voici une nouvelle preuve.

    Et liberté de payer les réparations pour les contribuables locaux.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.