Search
lundi 19 nov 2018
  • :
  • :

« Zone blanche »…est une fiction, il faut la soutenir Ce soir sur France 2 à 20h55

image_pdfimage_print

zone blancheOn a tout vu, tout entendu sur la série « Zone Blanche », surtout sur les réseaux sociaux,  dont le 3ème volet se joue ce soir sur France 2 à 20h55. On aime ou on n’aime pas l’intrigue développée par les scénaristes du téléfilm mais il faut reconnaitre à la création une originalité autre que celle développée dans les pubs sur les Vosges. C’est une autre forme de communication qui donne envie de découvrir le lieu de tournage : comme dans un long métrage projeté en salle de cinéma. Les curieux comprendront. « Zone Blanche » est une fiction avant tout qui se déroule dans les Hautes-Vosges…On a envie d’ajouter  un point c’est tout. L’objectif  pour l’ensemble du département est de faire découvrir autrement les lieux et faire venir des équipes de réalisation, pour la télé et le cinéma avec son contingent de bienfaits et de monnaies sonnantes et trébuchantes pour les villes d’accueil comme c’est le cas pour Gérardmer.

N’allons pas chercher midi à quatorze heures sur le » j’aime, j’aime pas »  ou encore sur le « môôôn, j’ai pas vu le lac, les crêtes, les sapins, le fromage et tout le toutim« . Zone Blanche est une chance inespérée pour les Vosges, pour l’ensemble du département. L’image du paysage local est subliminale ! Alors objectif gagné, pour trouver le meilleur il faut parfois le chercher là même où on ne l’attend pas !

La semaine dernière, sans doute pour cause de vacances scolaires, « Zone Blanche », la mal programmée par le service public, a perdu 1 million de téléspectateurs en 8 jours. Et alors ! What else !  l’essentiel de la vie n’est pas dans le nombre mais dans la qualité. L’essentiel n’est pas forcément dans le business généré par une création, mais  par l’intérêt qu’elle suscite au delà de certaines valeurs véhiculées par notre société.

Alors, par définition et sans controverse, il faut regarder et soutenir Zone Blanche ce soir. Pour tout ce que cela nous amène en bien sans penser au mal au delà de ce qu’on peut parfois penser trop vite, trop haut, trop loin. La série n’est sans doute pas parfaite, mais elle a le mérite d’exister et de prendre vie et racine « chez nous » cette fois avec le munster/gérômé, les chamois et le menuisier du coin sans qu’on en aperçoive un bout…..Il faut donc que Zone Blanche perdure dans les Vosges mais aussi sur le petit écran….l’audience en décidera sans doute !

Rendez-vous ce soir sur France 2. Promis !




5 réactions sur “« Zone blanche »…est une fiction, il faut la soutenir

    1. lili

      Rousselle Andrée,
      Vous n’avez décidément rien compris suite à cet article qui pourtant est clair !
      Et sincèrement le mot minable que vous employez marque un manque de respect pour le travail effectué par l’équipe du tournage que nous avons accueillie pendant des semaines dans notre région.
      On aime ou on aime pas, point à la ligne, pourquoi systématiquement dénigrer ?

      répondre
  1. Olivier88

    Cette série atypique nous change un peu de toutes ses séries américaines où les saisons se multiplient sans vraiment créer d’émotion.
    Zone blanche c’est plus profond, la forêt des hautes Vosges interpellent et peu laisser libre court à l’imagination. De plus le fil conducteur de ce thriller est bien mené et laisse planer le suspens.
    Cette série devrait donner envie à ceux qui la suive de venir dans notre région si malmenée par la crise économique.
    Pour conclure si on aime pas on va sur les autres chaines, il y en a suffisamment ,il en faut pour tous le gouts.
    Bonne semaine.

    répondre
  2. lucette aubry

    jai adoré et attend la suite; j’ai déjà vu les 8 épisodes et j’ai joué dans le 5ème épisode, je tire à la carabine et tue lé mécha,nt pour sauver le major
    vivement la suite, c’est en cours d’écriture

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.