Search
mardi 20 nov 2018
  • :
  • :

André Jacquel nous a quittés

image_pdfimage_print

C’est avec peine que nous avons appris le décès de M. André Jacquel dit « dédé », survenu à Bruyères le 30 mai 2017 à l’âge de 89 ans.

dede jacquelAndré Jacquel a vu le jour le 1er Mai 1928 à Gérardmer. Il avait 16 ans quand il a été emmené par les Allemands pour travailler aux fabrications à Longemer. Et puis un beau jour de début novembre avec tous les hommes du secteur il est parti vers Munster, puis en train jusqu’à Etlingen où il sera bûcheron jusqu’à la fin de la guerre.

« Heureusement, on a évité les camps de concentration » avait-il coutume de dire. Ensuite il a travaillé à la scierie André Frères à la croisette. A l’époque, on bougeait encore les grumes à la main. Parallèlement à cette activité, André était projectionniste au cinéma de la salle Jeanne D’Arc. C’est là qu’il rencontra sa future femme Annie Flageollet. Elle faisait partie de la troupe de théâtre où il donnait des coups de main aux décors. Ils se marièrent le 9 novembre 1951 et vivaient à l’époque dans une des cités André Frères à la Cercenée.

En 1952 arrive Dominique, malheureusement mort-né. Ensuite en Mai 1953 Roger, puis Marie-Christine en décembre 1955. En février 1964, André Change de vie professionnelle et prend la gérance d’un magasin d’alimentation situé dans la Grand-Rue (rue Charles de Gaulle) et qui deviendra plus tard un « Corso » . Il ne comptait alors pas ses heures et ouvrait son commerce 7 jours sur 7 ! En avril 1965 naît Didier. 4 petits-enfants viendront agrandir le cercle familial et lui donner beaucoup de joie.  Mais hélas, le 10 août 1986, Didier Disparait dans un accident de voiture.

En 1985, c’est la retraite dans la maison familiale de la Cercenée. Il consacrera alors sa vie aux autres : projectionniste à la MCL, trésorier du comité local du syndicat des retraités CFDT,  les Saint Vincent de Paul et le fatiguant déménagement de meubles, les équipes liturgiques et la préparation des messes, sans oublier la construction des crèches à Noël ou les visites aux malades de l’hôpital avec son épouse. André aura également la joie immense de voir naître 5 arrière-petits-enfants. Mais le décès de Annie le 2 octobre dernier, dont il ne s’est jamais remis, l’aura profondément meurtri.

Ses obsèques seront célébrées le Jeudi 1er Juin 2017 à 14h30 en l’église de Gérardmer.

Nos sincères condoléances




5 réactions sur “André Jacquel nous a quittés

  1. Jacques Demange

    Que de bons souvenirs d’enfance impérissables et indélébiles qui ressurgissent.
    Toute ma sympathie et mes pus sincères condoléances à Marie-Christine, Roger et toute la famille.
    Bien amicalement

    répondre
  2. JMV

    Grand respect pour Mr Jacquel qui aura dans la discrétion et le bénévolat ,consacré une partie de sa vie aux autres.

    Condoléances à la famille.

    répondre
  3. JACQUEL Roger

    Merci à tous pour votre soutien en ce moment particulièrement difficile.
    C’est vraiment un grand réconfort pour nous.
    Papa est parti rejoindre son épouse qui lui manquait tant, il a tant donné qu’il peut maintenant reposer en paix.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.