Search
jeudi 15 nov 2018
  • :
  • :

Buralistes : le paquet neutre « fait pschitt » et le marché parallèle prospère

image_pdfimage_print

L’assemblée générale de la chambre syndicale des buralistes des Vosges a eu lieu ce dimanche 21 Mai au Grand Hôtel de Gérardmer. Une fois de plus, il a été question de marché parallèle et des paquets neutres qui ont encore fait quelques dégâts au sein de la profession.

La présidente catherine Marcel

La présidente Catherine Marcel

En effet, comme le faisait remarquer la présidente des buralistes vosgiens Catherine Marcel, le marché parallèle de la cigarette coûte cher aux buralistes comme à l’État et c’est pour cela que la profession continue de demander l’harmonisation des prix en Europe. D’un côté, ce sont pas moins d’une centaine de bureaux de tabac qui ont fermé leurs portes depuis 2003 dans le département, et ce en partie à cause de ce marché parallèle qui prospère. Et de l’autre, on estime que ce sont près de 4 milliards d’Euros qui échappent à l’État… L’addition est donc salée et c’est pour cela que le marché parallèle de la cigarette, qui représente 27 % d’achats de l’autre côté des frontières, dans la rue et sur Internet, restera un cheval de bataille pour les buralistes.

Des actions sont menées régulièrement un peu partout dans les zones frontalières de France pour sensibiliser les pouvoirs publics à ce problème. Ce fut le cas récemment au pays Basque. Et dans une semaine, le 27 mai, les buralistes des Vosges iront ainsi prêter main forte à leurs Collègues du Bas Rhin pour dénoncer l’ouverture d’une ligne de tramway qui relie Strasbourg à Kehl, reconnue ville haut lieu  d’achats frontaliers de tabac, d’alcool et autre. L’ouverture de cette ligne ne devrait pas ralentir le trafic, en toute logique. « La France , qui est le pays d’Europe où le tabac est le plus cher, est par conséquent devenue le plus gros marché noir de cette même Europe » précise Catherine Marcel.

buralistes voshges (1)Autre gros « dossier » brûlant, le paquet neutre n’en finit pas d’alimenter la grogne : « Retour au 1er janvier de cette année : Le jour J est arrivé, nous devons vendre le paquet neutre et c’est une galère monumentale il y a de quoi s’arracher les cheveux. Marisol TOURAINE l’avait bien précisé dans sa loi : sur les paquets neutres, le nom sera écrit en tout petit et elle a bien tenu sa promesse . Une livraison avant, c’était deux ou trois heures pour tout vérifier et tout ranger. Au bas mot, maintenant il faut compter une heure et demie de plus. Du point de vue organisation, c’est l’enfer et une perte de temps évidente, en plus d’un risque d’erreurs démultiplié et d’une allonge financière également puisque certains d’entre nous ont investi dans l’achat de scanettes ou nouveaux logiciels informatiques pour gérer tout cela au mieux.

Et tout est comme ça dans cette loi : la reprise des anciens paquets par exemple : Alors que Christian Eckert, Ministre du budget dès le mois d’août avait promis que tous les anciens paquets seraient repris au 1er janvier, on sentait bien que les choses ne seraient pas aussi claires, et bingo pour faire un peu plus traîner les choses, le Ministère des Finances a demandé aux fournisseurs et logisticiens d’assortir le remboursement des stocks non vendus à une traçabilité totale (en gros le buraliste et le fournisseur devraient pouvoir justifier de la facture liée au paquet rendu !!). Nous ne l’avons pas voulu ce paquet neutre : on nous l’a imposé et on a même poussé le vice jusqu’à nous confisquer de fait un stock de tabac devenu illégal en le faisant promptement reprendre mais en bloquant le processus de remboursement. l’État a séquestré nos stocks. Certes une solution a pu être trouvée mais les collègues les plus fragilisés se sont retrouvés avec un stock et une trésorerie affaiblis, au point pour certains de devoir baisser le rideau » , commente ainsi Catherine Marcel.

Et de conclure sur le sujet : « Et tout ça, mes chers Collègues, pour s’entendre dire, début mai que 4 mois après sa mise en place, le paquet neutre fait PSCHITT puisque les livraisons de cigarettes aux buralistes ont augmenté de 1.4% au premier trimestre 2017 !!!  Cherchez l’erreur !!! Tout ça pour ça Rien que pour humilier les fumeurs et pour embêter les buralistes. » Autant dire que ce fameux paquet neutre n’en a pas fini de faire couler de l’encre… Pas de quoi se rassurer les buralistes non plus avec le nouveau gouvernement en place, la ministre de la santé Agnès Buzyn se positionnant pour une forte augmentation du prix du tabac…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.