Search
samedi 17 nov 2018
  • :
  • :

Chacun sa croix au salon de la carte postale 1 expo et 3 piliers du territoire

image_pdfimage_print

salon de la carte postale 2017 (1)Le 27ème salon de la carte postale organisé par le club cartophile de Gérardmer repose cette année sur « 3 piliers du territoire » que vous pouvez retrouver jusqu’à dimanche à l’espace Tilleul.

Patrick Mény, Jean grossier & Stessy Speissmann

Patrick Mény, Jean grossier & Stessy Speissmann

C’est en effet en ces termes que le maire de Gérardmer a évoqué cette « nouvelle page du canton qui s’écrit » grâce au travail de recherche de Patrick Mény, Gilles Durand et leurs amis. Travail et trouvailles car ils ont, une fois de plus, déniché de véritables petites perles pour la Perle. Mais revenons-en à ces fameux piliers qu’évoquaient Stessy Speissmann lors de l’inauguration de ce 27ème opus. Une partie du salon est donc consacrée aux croix de chemin du secteur dont pas moins de 80 ont été relevées. De fer, de bois ou de pierre, les coordonnées GPS de ces dernières sont d’ailleurs fournies sur les panneaux de l’exposition afin que, si le cœur vous en dit, vous puissiez vous rendre sur place. Il y a donc de belles balades en perspective derrière ce premier volet agrémenté d’une reproduction à l’échelle 1 de la croix de la tourbière du Beillard. une nouvelle réalisation en carton signée Catherine Georgel.

salon de la carte postale 2017 (7)La seconde partie de l’exposition est pour sa part consacrée aux opérettes des fameux Ménestrels jouées généralement au théâtre du saut des cuves. Que de souvenirs de cette époque où Claude Vanony régalait déjà les foules, tout comme Jean grossier, présent mercredi soir au Tilleul. « Un personnage qui a marqué la vie culturelle locale. Un homme redoutable, il sait tout faire. (…) Il a su fédérer ceux qui aiment leur pays » , raconte ainsi notre Vano national sur son camarade dont il est élogieux et admiratif. Pas de doute, vous allez forcément vous régaler avec ces clichés et affichettes que les chevilles ouvrières du club ont dégoté rien que pour vos yeux.

Enfin le troisième pilier de ce 27ème salon, ce sont les sujets fixes de la Fête des Jonquilles qui ont connu leur(s) heure(s) de gloire à l’époque où ils étaient le complément habituel, naturel et légitime des chars. Rappelons ici l’implication de grandes familles gérômoises dans la fabrication de ces sujets, à l’image des Crouvizier, Douissard ou Thimont, par exemple et sans être exhaustif. C’était le bon vieux temps serait-on tenté de dire, mais considérant la qualité de certains sujets fixes de cette année 2017, ce serait sans doute aller un peu vite en besogne. En revanche, il y a une fois de plus de quoi s’amuser les mirettes  et se remémorer de bons moments en se plongeant dans ces clichés.

Pour conclure, précisons qu’une dernière partie du salon a été consacrée à la Poste à Gérardmer, et notamment deux immeubles qui ont survécu à la barbarie des Nazis. Poste qui a donc successivement élu domicile rue de la Gare, rue Charles de Gaulle (chez ferry) puis rue Carnot, le premier bureau ayant vu le jour en 1940. Là encore, ça ne vous rajeunira pas, mais cela vous en apprendra sans doute encore beaucoup sur votre chère Perle des Vosges !

Salon ouvert le jeudi, vendredi, samedi et dimanche de 9 h à 18 h sans interruption et surtout en entrée libre !

Entrez, c’est à l’espace Tilleul de Gérardmer, rez-de chaussée.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.