Search
jeudi 15 nov 2018
  • :
  • :

Un cœur « neuf » depuis 15 ans Gilles Thiébaut est un miraculé, il vit aujourd'hui avec le coeur d'un autre depuis 15 ans. Rencontre !

image_pdfimage_print
Gilles Thiébaut, en pleine forme greffé du cœur depuis 15 ans

Gilles Thiébaut, en pleine forme greffé du cœur depuis 15 ans

La première opération du cœur du professeur Christian Barnard en 1967 semble bien loin  et surtout la transplantation a réalisé aujourd’hui des progrès considérables notamment en France avec le professeur Cabrol. Elle a permis de sauver beaucoup des vies à l’instar de celle de Gilles Thiébaut qui est parti sur le « billard » le 7 mai 2002, surlendemain de l’élection de Jacques Chirac. Et forcément, en cette période électorale, le gérômois y pense  intensément. Pour la circonstance, il a invité quelques amis ce samedi autour d’un barbecue afin de fêter 15 ans de greffe. Un moment joyeux mais aussi chargé d’émotion pour l’ancien garagiste qui vit aujourd’hui paisiblement avec le cœur d’un donneur dont il ne connait pas l’identité. « Le professeur Jean-Pierre Villemot qui m’a opéré m’a dit on ne peut plus rien faire pour vous, il faut accepter une transplantation »

S’en suivit pour Gilles Thiébaut une longue attente, de longues journées d’angoisse jusqu’au jour J après   4 mois d’interrogations et d’hospitalisation.  » J‘ai été transplanté au CHU de Brabois  » poursuit le septuagénaire  » j’avais conscience de ce qui m’attendait, j’étais préparé psychologiquement et je me voulais d’être positif. L’intervention a duré entre 4 et  5 heures avec ensuite 8 jours d’observation qui s’en suivirent. Le lendemain de l’opération, j’ai eu un coup de téléphone de mon fils qui m’a expliqué qu’on était le 8 mai, jour de la victoire de 1945.  S’en était une pour moi et c’était une seconde vie qui commençait. J’ai pu voir mon fils se marier et connaitre mes petits-enfants ».

En témoignant ainsi, Gilles Thiébaut  insiste sur le fait que le don d’organe est essentiel, même si aujourd’hui la loi prévoit un prélèvement systématique sauf en cas de renoncement préalable. Et ce dernier,  au top de sa forme, de conclure  » la meilleure  manière de remercier mon donneur, c’est de garder mon cœur le plus longtemps possible ». Comme cet habitant de Cornimont transplanté  depuis 29 ans, confirmant son titre de recordman vosgien en la matière.

Rendez-vous a été pris avec la famille et les amis dans 5 ans, puis dans 15 ans pour marquer les 3 décennies d’une autre et nouvelle vie et de vider quelques bonnes bouteilles…non mais alors !

Gillles Thiébaut entouré de sa famille et ses amis

Gillles Thiébaut entouré de sa famille et ses amis




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.