Search
mardi 13 nov 2018
  • :
  • :

Les sept sociétés du groupe Ventron Confection placées en redressement judiciaire pour six mois Une centaine d'emplois sur la sellette

image_pdfimage_print

Ventron-ConfectionComme nous le révélions en exclusivité ici, le groupe Ventron Confection a été placé en redressement judiciaire ce mardi 16 mai 2017. Son PDG, Bernard Charbonnier, a déposé le bilan.

L’affaire a été jugée par le Tribunal de commerce de Nancy qui a prononcé ce redressement judiciaire avec une période d’observation de six mois. La situation de l’ensemble des sociétés sera analysée par points d’étape réguliers, environ tous les deux mois, par les juges nancéiens.

Au total, sept sociétés du groupe bénéficient de cette mesure conservatoire : Confitis, La Décatisserie, Fibers France, H.B.C., H.3.C. et Ventron Confection. On sait que le groupe ne parvient plus à faire face à ses dettes malgré un carnet de commandes bien rempli.

Vendredi 12 mai 2017, Bernard Charbonnier, le PDG, a informé la centaine de salariés de cette situation critique. Il leur a également annoncé qu’il est à la recherche d’un repreneur.

Ventron Confection est le plus gros employeur de la commune. Contacté ce mardi par nos soins, Jean-Claude Dousteyssier, le maire de Ventron, nous a indiqués que Bernard Charbonnier l’avait alerté ce lundi 15 mai. « Des bruits ont filtré et on est quelque part atterré. Nous avons un minimum d’espoirs car on entend parler de repreneurs” a réagi Jean-Claude Doustessier qui assure : « On va se mettre à l’écoute des salariés mais nous avons des moyens limités”.

Ce redressement survient deux années après la liquidation d’une autre des sociétés de Bernard Charbonnier, celle de Fibers à Saulxures-sur-Moselotte, qui s’était soldée par une quarantaine de licenciements après seulement neuf mois d’activité.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.