Search
mercredi 21 nov 2018
  • :
  • :

Ce soir c’est la « der » de Zone Blanche Banderoles et cornes de brume dans le salon des vosgiens. "Allez Zone Blanche" !

image_pdfimage_print

zb« Si tu n’aimes pas la série zone Blanche, passe ton chemin en silence« , pour l’amour de ton pays, pour l’économie locale, pour  une véritable cohésion quasiment nationale, un mot totalement usurpé aujourd’hui. Ou alors, tu te cales devant ton écran télé ce soir à 20h55 pour la « der » de la série programmée sur France 2. Les deux derniers épisodes seront peut-être déterminants  en ce qui concerne l’avenir de la création. On a pleuré pendant des décennies  pour revoir un long métrage tourné à la suite des Grandes Gueules (1964), on ne va quand même pas trucider sur l’échafaud de la culture télévisée un téléfilm tourné sur notre lieu de vie ! Ne faisons pas la fine bouche, il reste encore quelques heures pour soutenir Zone Blanche et faire revenir l’équipe de tournage dans les Hautes-Vosges d’ici l’automne prochain. Le département doit devenir une plate-forme d’accueil pour les réalisateurs, comme ce fut le cas en 2016 avec pas moins de trois tournages : « Arvin » de Anne Fontaine, Nos Patriotes de Gabriel Le Bomin avec Alexandra Lamy, Louane et « Zone Blanche » alors que les Vosges s’apprêtent à accueillir « Aux Animaux La Guerre« de Alain Tasma. Par définition et parfois contre nature, ce qui signifie tolérance et acceptation de différences, il faut soutenir toutes ces créations à commencer ce soir par « Zone Blanche« . La projection de toutes ces réalisations sur les écrans nationaux et internationaux propose  une autre communication à celle faite habituellement. Certes, le message vosgien des décors naturels est parfois subliminal ( rien à voir avec Camping Paradis ou Joséphine Ange Gardien) mais la force de la multiplication des téléspectateurs est plus forte que n’importe quel moyen de communication. Alors Rendez-vous est pris devant le « poste » ce soir, plateau repas sur les genoux s’il le faut…et au diable les tartines de munster, fumé  et autres spécialités locales. Après tout, on s’en fout, l’essentiel est ailleurs, soit de vivre avec fierté au pays de « Zone Blanche« .




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.