Search
mercredi 14 nov 2018
  • :
  • :

Le Carnaval de Rio de Capucine Olry Dans le cadre des échanges du Rotary

image_pdfimage_print

carna3)Nous savons que nos étudiants d’échange du Rotary, ici ou là de par le monde vont bientôt rentrer, même que Daniella, notre jeune Philippine scolarisée au Lycée de la Haie Griselle est déjà repartie dans son Pacifique natal…, mais, Capucine OLRY, notre jeune gérômoise, brésilienne depuis fin août 2016 nous a envoyé un petit mot accompagné de photos au sujet du …Carnaval brésilien, fierté de son pays d’accueil .

Nous vous livrons ce petit mot et ces photos

François Laubacher

Carnaval

Le Carnaval est, au Brésil, est une véritable fête nationale devenue tradition très attendue.

Les carnavals les plus grands et les plus connus ont lieu à Rio de Janeiro, Salvador, Sao Paulo ou encore Recife. Evénements touristiques les plus important du Brésil, des dizaine de milliers de personnes du monde entier viennent y assister et pouir certains y participer.

L’origine du carnaval du Brésil vient de France, plus particulièrement du Carnaval de Paris et de son concept de déplacement dans les promenades effectuées durant la période carnavalesque.

Par la suite, vers la fin du XIXème siècle au Brésil, sont apparu les « cordoes », petits groupes qui déambulaient dans les rues en dansant et en jouant de la musique, à cette époque, l’ancêtre de la samba.

Désormais les répétitions commencent en décembre dans les écoles de Samba.

A Rio de Janeiro, dans les écoles de danse, il y a environ 3000 danseurs à participer.

La fête commence environ trois semaines avant le réel défilé avec le pré-carnaval. Durant ces trois semaines, des « camions scènes »  où se produisent les artistes, (nommés « blocos » en portugais), défilent dans les rues. Ces camions scènes permettent de faire durer la festivité  une bonne partie de la nuit. En effet, les blocos tournent dans les rues et des DJ’s (fixes) sont présents pour les personnes qui ne souhaiteraient pas suivre le camion. Les Brésiliens fêtent  le carnaval tous les ans pendant les quatre jours qui précèdent le mercredi des cendres qui marque ,lui, le début du Carême. C’est un peu le moment où ils se laissent aller à la fête rt l’abondance avant les privations.

Chaque école choisit un « enredo », c’est-à-dire un thème sur lequel ils vont devoir défiler. Les douze meilleures écoles ont l’honneur de défiler dans le Sambodrome (lieu aménagé seulement pour le carnaval) et les autres défilent dans les rues. J’ai eu la chance durant mon voyage à Rio de Janeiro et Manaus de découvrir deux Sambodromes reconnus. Ce sont des lieux impressionnants où même vides, l’ambiance du carnaval se faisait ressentir ! On a également eu la chance d’essayer des costumes originaux des défilés fait entièrement de plumes et de paillettes et extrêmement lourds.

A côté de tous ces artifices des grandes villes, dans les plus petites le Carnaval se passe de la même façon que les trois semaines de pré-carnaval. Il y a donc des camions scènes défilant tout au long de la nuit. Je suis allée, personnellement, passer mon Carnaval à la plage de Caioba, plage située dans mon état le Paraná. C’était très bien, même si ce n’était en aucun cas comparable avec celui de Rio de Janeiro.

Capucine OLRY




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.