Search
samedi 17 nov 2018
  • :
  • :

L’EHPAD Léa André officiellement inauguré Une structure qui répond aux besoins des résidents et du territoire

image_pdfimage_print

Avec cette toute nouvelle structure d’accueil pour personnes âgées, la Perle des Vosges s’acquitte d’un « impératif de reconnaissance morale vis-à-vis de nos aînées et de ce qu’ils ont accomplis » en répondant à de multiples besoins en matière d’équipement et de services, mais aussi de confort.

Une cérémonie imaginée pour les résidents en ce jour de fête de la Musique

Une cérémonie imaginée pour les résidents en ce jour de fête de la Musique

L’attente aura été longue mais un projet aussi important pour le territoire de la Perle des Vosges ne pouvait voir le jour en un claquement de doigts. La Maison de retraite gérômoise qui regroupe désormais l’EHPAD et l’USLD du centre hospitalier local a été officiellement inauguré ce mercredi après-midi en présence de nombreux officiels et surtout de nombreux résidents. Car comme l’a rappelé la directrice adjointe Marielle Pfeiffer, cette cérémonie a été pensée pour eux en ce jour de fête de la musique. Le fait de lui donner un caractère festif s’était donc naturellement imposé et c’est donc par une animation surprenante que les réjouissances ont débuté. L’artiste Willy a ainsi réalisé  sous les yeux du public un portrait de Léa André, ancienne et exemplaire résidente des lieux qui avait fait un don conséquent à l’EHPAD en vue du chantier.

Un petit mot sur cette femme exemplaire et engagée s’imposait donc. Et c’est Cathy Cénec, directrice du site « par intérim »  qui a retracé brièvement son parcours exceptionnel. Née en mars 1917, elle avait rapidement travaillé au sein d’un tissage local afin de pouvoir payer ses études à Paris et enfin devenir infirmière en 1946. Elle a notamment exercé au sein de l’aviation et pendant le conflit qui avait fait rage en Indochine. Elle sera d’ailleurs récompensée et médaillée à plusieurs reprise pour son engagement militaire. De retour en France en 1946, elle regagnera la Perle des Vosges par la suite où elle effectuait parfois ses consultations en skis lorsque l’enneigement le permettait. Grande sportive, elle pratiquait également l’aviron sur le lac de Gérardmer. C’est donc avec fierté que les décisionnaires ont donné son nom à cette nouvelle structure.

Marielle PFeiffer

Marielle Pfeiffer

Rappelons que c’est l’ancien maire gérômois Jean-Paul Lambert qui avait monté le dossier de ce projet initié par l’actuel directeur de la communauté d’établissements de la Déodatie Mathieu Rocher. Ce dernier aura mené cette belle entreprise à son terme avant de filer en Alsace dans peu de temps après avoir beaucoup donné pour le Centre Hospitalier local. Il sera beaucoup regretté et la conseillère départementale Caroline Marccioni ainsi que Stessy Speissmann n’ont pas manqué de le faire remarquer avec humour. Le premier magistrat de la Perle qui a ainsi porté un projet « important pour le territoire » et dont la première pierre avait été officiellement posée en Février 2015 (les travaux de construction ayant débuté en novembre 2014).

Le montage financier n’avait pas été évident mais des partenaires solides comme l’ARS, le Ville de Gérardmer et surtout le Conseil Départemental ont bien suivi cette opération dont le coût global s’élève à 8 363 588 millions d’euros (USLD + maison de retraite). Mais seuls  les travaux de reconstruction de l’EHPAD Léa André d’un coût global de plus de 6 millions d’euros ont été subventionnés par le Département à hauteur de 40%.  Une subvention conséquente et surtout la dernière de ce type puisque depuis janvier 2015, ce taux a été ramené à 25% pour les opérations du même type. On peut donc se féliciter que  le projet ait été rapidement lancé ! C’est en tout cas une réelle satisfaction pour les résidents qui ont emménagé dans leurs nouveaux « quartiers » et le personnel qui bénéficie de locaux plus ergonomiques. Un plaisir pour tous !

Léa André EHPAD inauguration (7)Lire l’article sur le lancement du projet : http://gerardmerinfo.fr/2015/02/extension-de-lehpad-un-projet-ambitieux-et-necessaire/

La première pierre posée : http://gerardmerinfo.fr/2015/12/chantier-de-lehpad-fin-1er-chapitre/

Rappel de la capacité d’hébergement des lieux :

La capacité de 139 lits a été maintenue, répartie comme suit :
 25 lits d’USLD
 110 lits d’hébergement permanent dont 2 UVP de 12 places
 4 lits d’hébergement temporaire
 Création de 6 places d’accueil de jour

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.