Search
lundi 19 nov 2018
  • :
  • :

La chavande incendiée avant l’heure ça pique !

image_pdfimage_print

786 (2)Avant l’heure c’est pas l’heure pour la Chavande du 13 juillet : l’animation se déroule dans le prolongement de la retraite aux flambeaux. C’est devenu presque une tradition aussi bête que sournoise que de voir partir en cendre le feu de Saint Jean élevé chaque année par l’amicale du Quartier Kléber. Le bucher installé sur le quai du Locle  a pris feu au milieu de la nuit, comme d’habitude, l’œuvre de noctambules sans doute imbibés de soleil et pas que….Même pas original. Foutre le feu à la chavande au tout début de sa création dans les années 80, aurait pu être considéré comme un acte un tantinet excentrique, mais aujourd’hui le délit est totalement ringard complétement « has been » vu, revu et malheureusement  réalisé au détriment de la bande à « Criq » alias Christian Martin, président de l’amicale. Comme d’habitude, l’équipe va se remettre au travail afin de reconsidérer les choses et les mettre dans le bon ordre. Mais avouez dixit Michel Audiard « les cons ça ose tout, c’est à ça qu’on les reconnait« !




2 réactions sur “La chavande incendiée avant l’heure

  1. Jacques

    C’est vrai que « Les cons, ça ose tout, et c’est à ça qu’on les reconnait », comme le disait disait Audiard, mais Confucius avait dit « L’expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n’éclaire que le chemin parcouru ».
    A croire que l’expérience n’éclaire guère la lanterne des pompiers et de la commune, et tous les ans ça recommence : il existe des solutions simples de surveillance, (caméra, détecteur à distance, etc. ) enfin la technologie d’aujourd’hui permet facilement d’identifier et de « serrer » ceux qui osent tout… et pourrissent la vie commune, le vivre ensemble quoi.

    répondre
  2. fanfan

    Les fous continuent de sévir mais, diantre, pourquoi n’y a-t-il donc pas de surveillance des agents de police… comme en ville où l’on continue de circuler à velo ou autres engins à la mode, en contre sens, sur les trottoirs, stationner n’importe comment et partout .
    La chienlit aurait dit un homme vertueux. Décidément rien à faire et avec l’arrivée des pique-assiette, des sandwichards ou saucissonneurs et autres …. on doit s’attendre au pire « boulevard des bistrots » comme dit jadis et à juste titre.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.