Search
jeudi 15 nov 2018
  • :
  • :

Écologique, pédagogique et économique, le compostage s’installe à l’ODCVL

image_pdfimage_print
Benoît Jourdin, le président du SMD, en compagnie de Sophia Marchal

Benoît Jourdin, le président du SMD, et de Sophia Marchal devant les bacs de compostage récemment installés derrière l’ODCVL

Mardi après-midi, le Syndicat Mixte pour la gestion des déchets ménagers et assimilés (SMD) avait le plaisir d’inaugurer un site de compostage qui sera partagé par l’ODCVL et le Tremplin de la Mauselaine.

C’est donc un projet en gestation depuis un certain temps qui vient de se concrétiser puisque l’idée de mettre en place le compostage ne datait pas d’hier à l’ODCVL, comme le rappelait Sophia Marchal, adjointe pédagogique d’établissement : « Comme beaucoup, nous avons commencé par le tri des déchets et cela faisait longtemps que nous voulions passer aux bacs de compostage mais pas en se lançant tout seul dans l’aventure, en étant accompagné. Quand nous avons entendu parler de l’appel à candidature du SMD, nous avons tout de suite décidé d’y répondre. C’était très intéressant pour nous car il prévoyait la formation de l’équipe et du personnel concerné, soit 7 personnes en tout. »

Nicolas Bottelin (à gauche) en compagnie des représentants du SMD et de la Communauté de Communes

Nicolas Bottelin (à gauche) en compagnie des représentants du SMD et de la Communauté de Communes

« Et sans formation, pas de résultat, car on se rend compte que l’on a beaucoup d’idées reçues sur la question ! » ajoute le responsable d’établissement Nicolas Bottelin. Le personnel impliqué dans le compostage est donc passé par différentes étapes avant de rentrer dans le vif du sujet. Outre la formation encadrée par un spécialiste, l’équipe a effectué une visite des serres municipales de Gérardmer afin notamment de récupérer de la matière sèche comme le « broyat » (branchages, sciure, feuilles mortes etc…), indispensable pour compléter le composte. « La municipalité a accepté que nous récupérions un volume par un. Nous sommes ensuite entrés dans une phase de test avec uniquement les déchets qui sortent de la cuisine du centre cet été, soit une petite quantité qui nous permettra de faire un bilan à la fin de l’été » explique Sophia Marchal.

compostage ODCVL (4)Au terme de Cette phase de test, en fonction du temps et de la logistique nécessaires au compostage, deux options sont envisagées : la première sera de poursuivre avec les déchets de la cuisine et proposer des animations pédagogiques autour du compostage. La seconde sera de proposer cette (ces) même(s) animation(s) et même d’ajouter les déchets des deux salles de restauration. Le composte obtenu servira ensuite aux jardinières et au pré fleuri du site. L’objectif étant globalement de sensibiliser la population au traitement et à la collecte des fermentescibles, ce que recherchait le SMD à travers son appel à candidature pour accompagner 25 sites collectifs pilotes de compostage partagés sur l’ensemble du territoire des Vosges.

Grâce à cette initiative également soutenue par la Communauté de communes des Ballons des Hautes-Vosges, l’ODCVL et le Tremplin de la Mauselaine à Gérardmer pourront désormais pratiquer le compostage partagé. 3 bacs de 1 040 L sont mis à sa disposition par le SMD (20% de la matière récupérée devient du composte utilisable): un bac de compostage où seront effectués tous les apports, un bac de stockage de la matière sèche et un bac pour la maturation du compost. Le SMD a également remis à l’ODCVL des bioseaux ainsi que des guides dédiés au compostage partagé. 30 % de la poubelle d’ordures ménagères résiduelles des Vosgiens est composée de déchets pouvant être compostés, soit 64 kg par an par habitant en moyenne. Il est temps de s’y mettre !!




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.