Search
samedi 17 nov 2018
  • :
  • :

Luisa roule sur une seule roue Manque encore une partie du financement de son fauteuil

image_pdfimage_print
Luisa Ghomérani entouré de son trio de choc

Luisa Ghomérani entourée de son trio de choc

Rouler sur une seule roue est généralement réservé aux cascadeurs. Luisa Ghomérani n’est pas de celle là  d’autant que son fauteuil roulant ne le permet pas vraiment : en tout cas pas encore. Atteinte de la maladie  dite de Strümpell-Lorrain voir notre précédent article http://gerardmerinfo.fr/2017/07/colmargerardmer-courant-financer-fauteuil-electrique/

Elle tente depuis plusieurs mois de financer l’acquisition de deux roues à motricité électrique, la force de ses bras s’amenuisant de jour en jour. Inscrite sur le site de financement participatif https://www.leetchi.com/c/solidarite-de-luisa

La jeune femme a récolté à ce jour 545 € sur les 3 980 € nécessaires à l’acquisition de ses deux roues auxquels il faut aujourd’hui ajouter les dons d’un montant de 1 117 € collectés dimanche dernier lors de la course réalisée par le marathonien Nicolas Jullion entre Colmar et Gérardmer. Le défi est relevé sportivement mais il manque encore la moitié de la somme pour que la victoire soit totale.
Bref, le combat continue pour l’handicapée et ses proches qui ont été encouragés dans leur bataille quotidienne par les élus locaux, Pierrot Imbert, Nadine Bassière et Jean-François Duval à l’arrivée de Nicolas Jullion accompagné pour la circonstance d’un autre marathonien et d’un cycliste.
A noter également la présence du maire de Sigolsheim au départ et à l’arrivée des 50 km parcourus. L’histoire de Luisa Ghomérani va se poursuivre cependant  aux Foulées de Longemer,  avec l’investissement de Michel Lavest en faveur du handicap via le kiwanis.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.