Search
mardi 13 nov 2018
  • :
  • :

On finit l’année en beauté et avec des retraités à JBS Chardin

image_pdfimage_print

Dernier établissement à faire son pot de fin d’année, le lycée des métiers de l’hôtellerie et de la restauration a, comme toujours, mis un point d’honneur à saluer toutes celles et tous ceux qui quittent les lieux pour voguer vers d’autres horizons ou même prendre une retraite bien méritée.

Beaucoup de mouvement cette année et 5 retraités au menu pour les réjouissances qui se sont déroulées au pôle restauration. On commence avec Marie-Odile Didierlaurent, enseignante en lettres & anglais. Elle avait débuté sa carrière en septembre 1988 en tant que maître auxiliaire avant d’arriver à Gérardmer en 1991. Marie-Odile appréciait le travail avec ses collègues enseignants et bien sûr avec les élèves, « toujours intéressants, qui apportent toujours quelque chose, nous surprennent aussi. » Elle qui a plein de projets en tête ne va pas s’ennuyer et pouvoir consacrer du temps à sa petite famille !

Trois heureuses retraitées avec Véronique, Marie-Odile et Marie-Andrée

Trois heureuses retraitées avec Véronique, Marie-Odile et Marie-Andrée

Véronique Boquel est un bel exemple de reconversion professionnelle : après 32 ans chez Jalla à Aumontzey et la perte de son emploi, elle rebondira en intégrant les cuisines du CFA de JBS Chardin en 2006. Une expérience qu’elle a particulièrement appréciée pour le contact avec les jeunes apprentis, une expérience presque trop courte même pour reprendre ses mots. Elle compte désormais profiter de la vie, de sa petite fille et de son mari mais aussi donner un peu de son temps et faire profiter de ses nouvelles compétences, sans doute dans les écoles.

Adjointe administrative principale, Marie-Andrée Lecomte était arrivée en 2010 au lycée Chardin après avoir officié pendant 23 ans à la Haie Griselle où l’agence comptable avait été supprimée.  A l’aise dans ce nouveau poste, elle trouvera rapidement ses marques. Marie-Andrée va pouvoir profiter tranquillement de sa retraite en occupant son temps libre à la marche ou au bricolage.

Enseignant en service/restauration, le vosgien Philippe Houberdon a débuté sa carrière en tant que maître auxiliaire en 1982 et effectue un passage un Contrexeville de 1984 à 85. Il intègre l’ENNA à Antony et passe le concours de professeur de CET « Maître d’hôtel de restauration » en 1988, puis le PLP2 en 1991. Entre temps, il posera ses valises au lycée Chardin en 1987 où il gravira progressivement les échelons à force de concours avec une petite parenthèse de 2 ans de 1998 à 200 avec une mise à disposition effectuée au service patrimoine & terroir. Homme sérieux et discret, il est de tous les événements de son établissement et de la ville, à l’image du Triathlon de Gérardmer ou du festival du Film Fantastique.

Enfin, Michel Poirot est ancien gendarme qui a débuté sa carrière en 1978 à l’âge de 21 ans. Il deviendra adjudant avant de reprendre ses études en 2005 pour obtenir une licence en sciences de l’éducation avec mention Assez Bien. Il entrera la même année au CFA pour prendre en charge le suivi et l’animation de la vie scolaire de la structure.

départs chardins 2017 (1)Enfin parmi les départs, notons celui de Pascal Weingartner, Directeur Délégué à la Formation et aux Enseignements Professionnels & Techniques (ou chef des travaux) qui, après trois ans, fera son retour au pays au lycée Simon Lazard de Sarreguemines. Établissement où il a d’ailleurs été enseignant. Très professionnel dans l’exercice de ses fonctions, apprécié à l’intérieur de son lycée comme à l’extérieur, il était l’un des interlocuteurs privilégiés de la presse. Il gardera un excellent souvenir du lycée Chardin où il est arrivé un peu comme « moussaillon avant de faire connaissance avec le personnel » qu’il a apprécié et séduit par ses qualité humaines et son efficacité.

Il aura été fier de porter l’étendard de Chardin lors de ses différentes escales dans le cadre des échanges à l’étranger du lycée et souhaite que la communauté éducatrice s’implique encore et toujours pour « que ce bateau continue de naviguer dans des eaux calmes » . Après ces trois années merveilleuses et comme il le dit lui-même, « ma femme et ma famille ont été plus fortes et je devais envisager ce retour dans le secteur de Sarreguemines même si je vis pleinement et intensément ma vie professionnelle. » Un enthousiasme qui fait plaisir à voir, alors bon vent moussaillon !!

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.