Search
samedi 22 sept 2018
  • :
  • :

Alain Hollard nous a quittés

image_pdfimage_print

C’est avec peine que nous avons appris le décès de M. Alain Hollard, survenu le 30 juillet 2017 à l’hôpital de Remiremont où il avait récemment été admis.

hollardAlain est né le 23 mai 1938 à Gérardmer et était le fils d’Henri Hollard et Madeleine Remy, membre d’une grande famille de négociants en vins et fromages à la Croisette. Il effectue sa scolarité à l’école primaire de Forgotte puis à la Haie Griselle. Élève brillant, il aime les langues étrangères, le dessin et la musique. Adolescent, il se passionne pour l’accordéon, instrument pour lequel il est très doué. Il fut d’ailleurs médaillé d’or et d’argent vers l’âge de 14 ans.

Alain démarre sa carrière professionnelle comme représentant au sein de l’entreprise familiale. Pendant ce temps, il prépare un CAP de dessinateur en bâtiment par correspondance. Diplôme qu’il obtient et grâce auquel il trouve un poste chez un architecte de Gérardmer au cabinet de M. Balland. C’est là qu’il croise le chemin de Marcelle ODILE, secrétaire chez son employeur et dont il tomba amoureux.

Alain la prendra pour épouse en 1962 après son retour du service militaire qu’il a effectué en Algérie où il restera 27 mois sans pouvoir rentrer en France une seule fois. Enfin rentré au pays, il devient vendeur automobile chez Simca puis chez Renault et finit par s’installer à son compte comme agent général d’assurance à la Croisette. Il gardera cependant une passion pour l’automobile.

De son union avec Marcelle naissent deux filles : Sylvie en 1965, et Lætitia en 1972. D’un caractère bien trempé mais toujours enjoué et doté d’un grand sens de l’humour, il aime rendre service aux autres et se montre particulièrement rigoureux et disponible dans son travail. Des qualités qui feront de lui un assureur particulièrement apprécié de ses clients.

En 2006 naît Louka, son premier petit-fils, puis suivront Tom et Chloé en 2009. Heureux retraité, il prend toujours le temps d’entretenir sa maison, ses voitures et son jardin de manière méticuleuse. Ses petits-enfants font sa fierté et le remplissent de joie et de bonheur. Alors qu’un mal l’atteint peu à peu, il continue de gérer dignement son rôle de mari, de père et de papy en restant toujours blagueur et protecteur, jusqu’à son dernier souffle ce 30 juillet 2017 à l’âge de 79 ans.

Une bénédiction aura lieu le Mercredi 2août 2017 à 14 h 30 au funérarium de Gérardmer.

Nos sincères condoléances.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.