Search
samedi 22 sept 2018
  • :
  • :

Dimanche y a « Certif » au Phény Au programme, histoire, géo, morale, calcul et chant mais pas vide-grenier !

image_pdfimage_print

101Dimanche prochain, les élèves potentiellement candidat au « Certif » du Phény seront en gris. En blouse grise, comme le voulait la tradition de l’école d’autrefois avec tableau noir accroché au mur et plume sergent major en main…..et s’il vous plait, sans les calottes du père babouin. »tiens peûte bêêête ! »

Alors, pour les nostalgiques de l’odeur de craie, de l’éponge qu’il fallait tordre 7 fois au risque qu’il nous arrive malheur et surtout  du cri aiguë du guide-chant, il est possible de participer à la grande fête campagnarde et surtout à l’examen dit de fin d’étude. La vie est un éternel recommencement ! Pour preuve ! Morale de rigueur après la sonnerie de la cloche, histoire, géo, français, calcul, récré et chant. Mais sans doute pas le tube des années 60 de l’école Jean Macé « Chanter, chanter, magnanarelles, car la cueillette aime les chants, comme les vertes sauterelles, dans les prés dans l’herbe des champs » extrait de Mireille, Opéra de Charles Gounod. Sans oublier le petit supplément d’âme «  si t’en veux des calottes, t’en auras ». Rendez-vous à l’ancienne école du Phény dont les vertus de l’eau restent sacrées. Chasteté exclue !

Au delà de toutes digressions Les inscriptions pour le Certif sont à faire à :

La Librairie de l’Hôtel de Ville, La Maison de la Presse et La Librairie des Lacs…

Demandez le programme :

 

– 8 h 45: Appel des candidats pour le “ Certif”.

– 10 heures : Départ du stade de Ramberchamp de la marche de mise en appétit vers la fête du Phény.

– 11 heures: ouverture des animations.

– A partir de 11 h 30 – 45 :  Repas campagnard

Fête champêtre du Phény

Dimanche 13 aout 2015, matinée et soirée.

 




Une réaction sur “Dimanche y a « Certif » au Phény

  1. L'Esbaubi

    Je cite:  »Cette année, l’association pour la promotion de l’ancienne école et de la vie en montagne, vous a néanmoins réservés quelques petites surprises, comme le précisent François Gegout et Alain Tisserant. « Tout d’abord, plus de vide-grenier, trop encombrant sur un site qui devenait ainsi restreint et où, au contraire, on souhaite apprécier l’espace et le grand air » expliquent les deux compères.  »

    Source: Gérardmer info 27 juil,2017QGA la Une, Culture, Vie associative0

    Alorssssssssssss on déballe ou on déballe pas?

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.