Search
jeudi 21 juin 2018
  • :
  • :

Incendies dans le Sud – De nouveaux sapeurs-pompiers vosgiens appelés en renfort pin pon !

image_pdfimage_print

12Depuis mi-juillet, le Sud-est de la France et la Haute-Corse sont victimes de nombreux incendies qui ont brûlé plus de 7000 hectares de végétation. Ce samedi matin à 7h15, 8 sapeurs pompiers vosgiens dont 2 professionnels ont pris le départ du SDIS de Golbey pour Brignoles dans le Sud de la France. Ils vont aller aider les soldats du feu sur place à lutter contre les départs de feux.

Avec la sécheresse et les rafales de vent, les incendies se déclarent rapidement dans le Sud-est de la France. Les pompiers doivent rester vigilants. Ce samedi matin, les sapeurs-pompiers vosgiens était sur le départ pour venir en renfort aux effectifs sur place.

8 pompiers vosgiens (2 pros et 6 volontaires) sont partis avec 3 véhicules (un tout-terrain et deux camions citernes) pour lutter contre les flammes. Sur la route, les soldats du feu ont roulé pour rejoindre leur destination Brignoles dans le Var. Ils ont été rejoints par les pompiers venus de toute le Grand Est.

Les conditions climatiques vont se dégrader dimanche

« On a été sollicité parce que les conditions climatiques vont se dégrader à partir de dimanche. Le vent va s’accentuer et avec la canicule et la sécheresse, on craint de nouveaux départs de feux » explique l’adjudant-chef Jérôme Villaume.  Dans le sud, le thermomètre atteint les 40°C. « Les températures sont très importantes et donc le risque d’incendie est plus important. » poursuit-il. Les sapeurs-pompiers vosgiens partis ces dernières semaines sont tous rentrés lundi dernier. Mais il faut rester vigilant, car la chaleur facilite les départs de feux. « Cette année, la sécheresse est beaucoup plus forte que les années passées. C’est une année qui ressemble beaucoup à la canicule de 2003 » assure le Colonel Sacha Demierre.

« Ils vont être au rythme des débuts d’incendies«

Sur place, l’équipe devra s’adapter rapidement aux conditions climatiques et à l’environnement. « Ils vont être au rythme des débuts d’incendies et des noyades de feu. Lorsque le feu est déclaré éteint, il y a encore un gros travail à fournir pour éteindre complètement les souches » commente le Colonel Sacha Demierre.

Deux hommes, poursuivis pour avoir provoqué volontairement des départs de feu à Manosque et dans les Alpes-de-Haute-Provence, ont été condamnés jeudi dernier à un an et trois ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Digne-les-Bains.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.