Search
dimanche 18 nov 2018
  • :
  • :

Retour du train – Ils y croient encore ! Pas tchou, pas tchou, pour TG2V

image_pdfimage_print

829La polémique sur le retour du train  n’est pas éteinte et aura sans doute lieu jusqu’au déclassement de la ligne de chemin de fer entre Gérardmer et Laveline devant Bruyères : enfin l’enlèvement des rails.  Robert Frayon, défenseur du tortillard depuis toujours, lance à la volée «  dis bien qu’on y croit toujours« .

Comme Chaque année jour du 15 août, les adhérents de TG2V recréent symboliquement une gare sur les bords du lac afin de sensibiliser la population locale et touristique d’une éventuel retour d’un train. Illusion de l’esprit ou pensée avant-gardiste ? Il est difficile aujourd’hui de se prononcer définitivement, notre société est en pleine mutation ! Alors les TG2V, présidés aujourd’hui par Laurence Deny insistent et plantent leur fanion plusieurs fois par an afin d’être convainquant alors que d’autres sont pour la réhabilitation du rail en voie verte. Et Robert Frayon de poursuivre. «  la voie verte est une illusion comme l’est aujourd’hui le TGV qui a fait beaucoup de mal au retour du train à Gérardmer. Notre société a changé, beaucoup de parisiens seraient heureux d’avoir une ligne ouverte jusqu’aux bords du lac ».

En attendant,  le TER de 18h02 en provenance de Panam via Épinal ou Saint-Dié n’est toujours pas entré en gare !

830

 

 




13 réactions sur “Retour du train – Ils y croient encore !

  1. Eric

    Oui o train non à la voie verte ou alors à côté tt simplement comme ça tt le monde il est content…

    Arrêter vos délires de voie verte partout, bientôt ils vont vouloir se ballader sur les lignes TGV….

    Le retour du train est largement justifié, les arguments nombreux , manque surtout le financement .. .
    Et surtout de la bonne volonté de nos dirigeants.

    répondre
    1. jmv

       » manque surtout le financement »….

      Nombreux ceux qui se relaient sur GI pour essayer de vous faire comprendre que le rapport cout / service rendu de votre projet est totalement irréaliste.
      Vous aurez beau multiplier les apéros sur les quais du lac et autres manifs, aucune personne sensé n’investira une nouvelle tune dans votre délire.
      ( cela pour rappeler le  » glorieux  » test en bus à 35 000 euros et ses 40 passagers transportés en 6 mois..).

      Vite, une voie multi activité.

      répondre
      1. Eric

        Citer donc les avantages d une voie multi-activite = 0 a si rajouter 16kms de balade au 4 500 kms déjà disponible dans les Vosges !
        Nous avons déjà perdu trop de ligne dans notre région et celle de Gerardmer est une grosse erreur.
        La fermeture d une ligne déficitaire de 15000€ est une excuse.
        Le remplacement (test ) par le car ne marche pas, et pas qu’à Gerardmer, il est prouvé que la fréquentation est divisé par deux dans le cas d un service routier.
        De plus un service en car avec aucune correspondance, pas de service le week , ni jour férié. … faut pas se foutre de nous.

        Combien de millions gaspillés ? dans une voie verte alors que l’on pourrait l injecter dans notre train.

        répondre
        1. jmv

          Les chiffres et arguments pour une voie multi activités et contre le retour du train ont déjà été maintes fois évoqués dans ces colonnes.
          Rien ne sert donc de rabâcher à l’infini.

          En tout cas, une poignées d’ extrémistes bouchés réunis dans un stand sur les quais du lac ne font pas une opinion ( ni meme un financement …)

          Vite une voie multi-activités
          ( promeneurs , rollers, joggeurs, skis roues, + cyclistes enfants et adultes enfin en sécurité à Gérardmer.)

          répondre
          1. Eric

            Mr vous utilisez peut être pas les transports,

            cependant le loisir de certains ne doivent en aucun cas gêner les déplacements sur le territoire.
            Êtes vous informé sur l existence de voie verte sur cornimont, bussang et la prolongation du cote de St die de 3kms pour un montant de (SEULEMENT 700 000€) ! vers Anould.

            Votre combat n est pas stupide, mieux vaudrait il pas créer plutôt une piste autour du lac ?

            Notre population vieillissante,nos jeunes,nos touristes,les personnes aux revenus modestes n’ont ils pas le droit à un transport digne de cee nom ? Et je pourrais rajouter l écologie même si je sais que cela est un détail pour un certains nombres d entre vous.

  2. Xavier Lahache

    Bonjour, si l’on prend un peu de recul, il apparaît que de nombreuses villes françaises font à nouveau le pari de « nouveaux » transports; tramways, navettes automatisées, avec ou sans chauffeur, désolé pour ce poste supprimé sur l’autel de la rentabilité, ou de l’avenir, c’est selon différents points de vues, tous audibles et défendables.
    Vu de loin donc, je trouve pertinente, et plutôt non désuète, l’idée qu’un jour prochain, que cela s’appelle encore un train ou non, Gérardmer soit à nouveau accessible par autre moyen de transport que la sacro sainte voiture.
    Il est des batailles qui méritent un peu d’obstination et un peu moins de railleries.
    Xavier Lahache, touriste.

    répondre
  3. ANDRE FRANCOIS

    A lire ceci, rendez-vous un peu ailleurs et utilisez les transports en commun, les voies vertes etc …

    Faites un bilan, analysez, ensuite vous comprendrez que vous êtes ubuesques.

    Si vous voulez d’autres modes de transport en zone touristique, c’est un enjeu de taille, avec des trains toutes les heures ou au moins 5 fois par jour dans chaque sens, avec une certitude que cela n’allonge pas le temps de trajet par rapport à la voiture, sinon c’est raté.
    De toute façon vous perdez votre énergie, personne n’investira dans ce mode de transport.

    La circulation à vélo est de plus en plus dangereuse de part l’incivilité des automobilistes. Avez vous déjà fait la route de Gérardmer Granges … c’est hyper dangereux, vous vous faîtes frôler sans arrêt.

    Je rappelle c’est 1.50 m pour dépasser un cycliste hors agglomération et 1 m en agglomération.

    Faut-il rappeler qu’une Triathlète Géromoise c’est fait percutée par l’arrière sur cette route, elle n’a jamais pu reprendre son travail, handicapée à vie.

    A lors de grâce, c’est pas parce que vous n’aurez pas le train, qu’il faut empêcher la réalisation de la voie verte !!!

    C’est quoi cette mentalité !!!

    Je comprends pourquoi rien ne bouge à Gérardmer …

    répondre
    1. Eric

      Mr André François

      « Cette mentalite » que VOUS avez systématiquement déployé pour contrer le train par une voie verte est également fatiguant.

      La ligne sncf est présente depuis longtemps , la voie verte peut se faire n importe ou, le train non c est pourquoi il lui faut garder l emprise.

      Sans vouloir être lourd pourquoi ne pas transformé la route D 423 en piste pour vélos rollers puisque c est la destination de RÊVE a ne surtout pas manquer pour vos ballades. … lol

      répondre
  4. Parisien

    Pourquoi être contre le train ou contre la voie verte ?? Comprends pas .
    Faites donc les deux si possible, je pencherais plus en faveur du train en premier car pour moi ça m’arrangerait clairement !!! et pourquoi pas ensuite un tour en velo
    a bientôt dans cette fabuleuse ville été comme hiver.

    répondre
  5. Xavier Lahache

    Nous sommes en 2222. Le Conseil de L’Unesco vient d’attribuer à Gérardmer la plus haute distinction : ainsi devenue : « La Cité de l’espoir et du bonheur de vivre ».
    Après des années de luttes vaillantes et obstinées, ceux que l’on appelait « Les dingues du quai du Locle », ont enfin réussi à transformer radicalement leur ancienne cité.
    Le train ne sera jamais revenu à Gérardmer, à leur grand désespoir, laissant croire un instant à leurs détracteurs qu’ils détenaient les clés de l’avenir.
    En ce jour de célébration donc de l’année 2222, la petite ville de Gérardmer est enfin devenue la cité de l’espoir et du bonheur.
    Le lac à retrouvé ses rives sauvages, le réseau autrefois routier qui défigurait ses berges a été entièrement détourné.
    En lieu et place on y trouve désormais; guinguettes, ruchers, fermes de proximités.
    On vit le quotidien à pied, à vélo, les enfants peuvent à nouveau jouer dans les rues, l’espace public n’a jamais si bien porté son nom.
    Il aura fallu trente années de travaux pour enfouir les navettes souterraines qui relient maintenant en moins de quinze minutes Gérardmer aux centres de Nancy, Strasbourg, Zurich et bientôt la Capitale (trente minutes). Dans le même temps, l’attrait de cette cité du futur a vu tripler sa population. Le nouvel hôpital et la maternité situés à Grouvelin et accessible gratuitement par télébulles ont permis d’encourager ce développement. Les « anciens » sont aujourd’hui tous pris en charges et logés dans des unités adaptées à leurs besoins. Leurs contributions passées et leur savoir réjouissent les plus jeunes.
    L’université Internationale des Xettes reçoit chaque année le soutien et l’enseignement des plus grands spécialistes du savoir vivre et du bonheur.
    Il est inscrit sur son fronton : « heureux celui qui jamais résigné sait entrevoir l’avenir ».

    Ubu, non roi, surtout pas.

    répondre
  6. ANDREA

    cancer vert qui fait des métasthases partout en France sur nos lignes ferroviaires non non et non! caca vert nous n’en voulons pas vous avez de la place ailleurs un fervent défenseur du déplacement en mode doux qui vous parle ! les faux écolos je le les aiment pas !

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.