Search
mercredi 14 nov 2018
  • :
  • :

Aléa jacta est Adieu les tilleuls de la place du vieux Gérardmer

image_pdfimage_print

til1Aléa jacta est, soit le sort en est jeté. La place du vieux Gérardmer ne  sera jamais plus celle que l’on a connue en témoignent les travaux qui se dessinent progressivement entre la cure et l’église. Il aura fallut, dans un premier temps avant l’arrivée des pelleteuses, couper les tilleuls qui bordaient l’endroit chargé d’histoire. L’opération a eu lieu en début de semaine dernière sous le regard souvent médusé des passants. Eh oui, entre un projet papier et la réalité de l’instant,  il existe une grande marge que le cœur et la réflexion ont parfois du mal de mesurer. Alors nos bons vieux tilleuls sont passés de vie à trépas en l’espace d’un coup de tronçonneuse. Et la chute d’un arbre équivaut à une petite mort,  la nôtre, celle répétée de nos ancêtres pour rentrer définitivement au rencart de notre mémoire collective. Mais séchons nos larmes, les colosses avaient des pieds d’argile rongés par la vermine comme les marronniers des bords du lac qu’il fallut remplacer jadis, d’antan naguère….enfin il y a une quinzaine d’années.

En mairie, on nous assure que la place retrouvera toute sa superbe : mieux encore. Que le lieu sera orné de différentes essences et que les arbres plantés seront sevrés par de préalables mises en terre de plusieurs années. Le Rubicon franchi, espérons que le résultat de la manœuvre soit à la hauteur du quai du lac. En quelques années la promenade agrémentée aujourd’hui de tilleuls a presque fait oublier nos chers et tendres marronniers. Ô mon païs !

til2




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.