Search
mardi 20 nov 2018
  • :
  • :

C’est la « Rotraye » pour les patoisants En pleine répèt' pour le colloque annuel

image_pdfimage_print

academie de patois patoisants

Une fois n’est pas coutume, les membres de l’Académie de Patois et leur président Serge Renous se sont réunis au Mille Club ce mercredi et non dans leur local de la médiathèque.

En effet, les patoisants avaient besoin d’un peu plus d’espace pour leur petite réunion qui était consacrée à la répétition de leur saynète destinée à être présentée au colloque annuel des clubs de patois. Un rendez-vous que Serge Renou et ses amis ne manquent sous aucun prétexte et qui aura lieu le samedi 30 septembre. Une quinzaine de clubs seront représentés à cette édition qui se déroulera à Ste Croix aux Mines (67) sous forme d’une matinée festive, conviviale et gratuite ouverte à tous. Au total, ce sont près de 300 patoisants venus des 4 coins des Vosges qui devraient répondre présent.

Le thème choisi cette année est « La vie commerciale d’antan » et une fois de plus, c’est Yvon Martin qui s’est attelé à l’écriture et à la mise en scène de la petite saynète qui sera présentée le 30 septembre prochain. Elle serait, selon ses propres dires, « quelque peu coquine » … En ce qui concerne les personnages de cette petite création artistique et joviale, on retrouve ainsi l’ancien facteur Maurice David dans le rôle du colporteur aux côtés des fileuses Yvette Galichet et Régine Ancel. Annette Batoz papote en tricotant alors que Pierre Viry scie du bois (pour la mère Nicolas ?!) et que Michel Tisserant fabrique des balais. On ne vous en dit pas plus, mais comme vous l’imaginez sans doute, ce condensé de vie gérômoise d’antan se finira en chanson avec les incontournables« Semptremeye » et « Soyotte ». Espérons que tout cela permettra une fois de plus à nos chers patoisants de ramener le premier prix à la maison !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.