Search
jeudi 21 sept 2017
  • :
  • :

Hautes-Vosges – La Com’Com souhaite acheter le site Anne-de-Solène de Julienrupt

Anne_SOLENELe prochain conseil communautaire de la Communauté de Communes des Hautes Vosges aura lieu mercredi 13 septembre 2017 à 20 heures 00 à Gérardmer, à l’espace LAC (salle Belbriette). Parmi les 43 points à l’ordre du jour, apparaît l’attribution du marché portant sur l’étude de faisabilité pour le transfert des agents de la Communauté de communes sur le site Anne de Solène à Julienrupt au cabinet Ici et là de Gérardmer pour un montant de 3 000.00 €. De son côté, l’autre partie des bâtiments serait mise à disposition de l’association d’insertion AITHEX, installée à Saint-Amé. Pour l’ensemble des bâtiments du site, soit une surface totale de 16 903 m², la com’com va émettre une offre de rachat à hauteur de 200.000 euros auprès du liquidateur d’Anne de Solène.

L’ordre du jour est à lire en cliquant ici ou ci dessous.




12 réactions sur “Hautes-Vosges – La Com’Com souhaite acheter le site Anne-de-Solène de Julienrupt

  1. André FRANCOIS

    Il serait intéressant de connaître l’ensemble du projet de la « com com », ce n’est pas le tout d’acheter à bas prix, mais quel en sera le coût final de la réhabilitation et du fonctionnement induit ?

    Il s’agit de fonds publics dont chaque citoyen est en droit d’en disposer les bonnes informations.

    N’oublions pas que les élus siégeant à la com com sont ceux des communes constituant celle-ci.

    Il serait plus qu’agréable de lire une communication précise et chiffrée de la part de la com com sur ce projet, soit :
    Quand, comment, pourquoi, pour qui, avec quoi … etc

    répondre
  2. Lambert

    D’accord avec André François.
    De plus, il conviendrait d’informer les citoyens sur le projet global de la Communauté (s’il en existe un, ce dont je doute!)..
    C’est bien beau d’éjecter les élus géromois des principales responsabilités, mais il faudrait maintenant prouver que l’on est capable de nous dire clairement et simplement quel sera l’avenir de notre territoire.
    A ce sujet, d’ailleurs, installer les bureaux de la Communauté de Communes dans un ancien local industriel est un très mauvais signe, qui montre quelle confiance les dirigeants de la Com Com ont dans le maintien d’activités industrielles sur son secteur.

    répondre
    1. jmv

      Il est toujours moins drôle de subir que de faire subir.

      Depuis 25 ans, la majorité de gauche geromoise bordure l’opposition pour toutes les décisions qui concernent le présent et l’avenir de l’ensemble des Geromois.
      Avec un conseil communautaire à droite, on assiste simplement à l’inverse.

      Cela étant dit, il serait néanmoins intéressant de connaître maintenant les futurs projets de ce conseil pour ce qui concerne notre haute vallée.

      répondre
      1. André FRANCOIS

        Le conseil communautaire est constitué de 10 élus géromois sur 49 membres.
        http://www.ccterredegranite.fr/view_document.php?id=80

        La mise en place des communautés de communes avec les compétences dédiées mérite une communication plus accrue envers les citoyens. Il est facile d’y noyer le poisson …

        Oui je déplore l’absence d’opposition sur Gérardmer et par conséquent de débats ouverts …

        Nous sommes peut être à l’aube de quelque chose de nouveau pour Gérardmer en terme d’opposition et de proposition …

        répondre
  3. Eric Magriau

    Messieurs,
    Vos remarques sont tout à fait légitimes.
    La prudence est en effet de rigueur. C’est pourquoi le conseil communautaire s’est prononcé hier soir sur la proposition d’une offre au liquidateur en vue de l’acquisition du bâtiment (les termes sont importants).
    Cela va permettre au liquidateur d’engager tous les diagnostics nécessaires et obligatoires pour effectuer une étude précise des travaux de réhabilitation et de mise aux normes. Rappelons ici que le prix de 200 000 euros est très faible pour ce bâtiment en bon état et qu’une entreprise de réinsertion, qui souhaite s’agrandir, attend de pouvoir s’y installer.
    La délibération sur l’acquisition se fera dans un deuxième temps et elle est conditionnée aux résultats de ces diagnostics.
    En espérant vous avoir donné une information utile, il ne reste plus qu’à suivre l’avancement de ce projet.
    Eric Magriau
    Chargé de la communication et de l’information à la Communauté de Communes des Hautes Vosges

    répondre
    1. André FRANCOIS

      Merci pour votre information si tant est qu’elle soit utile …

      Je réitère mon dernier paragraphe de mon premier commentaire :

      Il serait plus qu’agréable de lire une communication précise et chiffrée de la part de la com com sur ce projet, soit :
      Quand, comment, pourquoi, pour qui, avec quoi

      Je comprends bien la démarche, mais un tel projet doit être finalisé avant l’acquisition, quel qu’en soit le prix d’achat.

      Puisque vous êtes le chargé de communication, vous pourriez d’ores et déjà en dire plus aux citoyens sur ce projet. A ce jour ce n’est vraiment pas clair pour les lecteurs de GérardmerInfo …

      Dans l’attente de plus d’informations utiles …

      Bien à vous comme disent nos amis belges.

      André FRANCOIS
      Bientôt chargé d’une autre communication …

      répondre
      1. démocratie

        Le chargé de la communication n est pas responsable de la guerre politicienne de nos élus. 1 ans après la fusion ( que la loi ne nous imposait pas ) pas un seul projet n’est sorti de cette grande comcom. Incapable de s accorer, chaque décision fait appel à un cabinet extérieur.
        Mesdames et messieurs les élus, vous pouvez rendre votre manda et laisser la gestion aux cabinets privés.
        Quant à la communication, elle est du niveau zéro. J’ai assisté à une réunion public organisé par une association pour expliquer la comcom. Bravo à cette association, mais il me semble que c était du rôle de nos élus et du chargé en communication !
        Dans 2 ans la comcom va reprendre la compétence de l eau, mesdames et messieurs les élus, choisissez des maintenant un cabinet privé pour organiser ce transfert de compétence !

        répondre
        1. Eric Magriau

          Madame ? Monsieur ?

          Souhaitez-vous intégrer le conseil de développement pour partager vos avis, développer des idées et contribuer à faire avancer la collectivité ?

          Si oui, voici le lien : http://www.cchautesvosges.fr
          Date limite de candidature : 20 septembre

          Une des missions de la communication est d’accompagner le changement. Il a été annoncé, depuis longtemps, que l’année 2017 serait une année de transition. Que cette année serait une année de réflexion qui se nourrirait de trois études fondamentales pour porter un projet à long terme. D’ailleurs vous en êtes informé, la communication a fonctionné.

          Les réunions menées par Convergences Citoyennes vous ont été bénéfiques, tant mieux. Il ont joué leur rôle d’association citoyenne. La Communauté de Communes des Hautes Vosges a fait le choix de communiquer autrement.
          L’état d’avancement des chantiers vous sera transmis dans une brochure, prochainement distribuée dans votre boîte aux lettres, ainsi que dans toutes celles du territoire.

          Trois études sont en effet en cours de réalisation.
          Dont une, totalement prise en charge par l’État suite à la candidature de la Communauté de Communes des Hautes Vosges à la thématique « Vivre et travailler autrement à l’heure du réchauffement climatique ». Sujet qui a semblé pertinent pour vos élus concernant notre territoire. Partagez-vous aussi ces préoccupations ? Nous sommes tous concernés.

          1. La communauté de communes n’a pas les ressources techniques et humaines pour réaliser l’ensemble des diagnostics nécessaires.
          2. Les agents de la CCHV sont mobilisés sur des activités de gestion (finances, ressources humaines…) et des missions de service public : Relais Assistants Maternels, portage de repas à domicile, gestion des déchets (ramassage, déchèteries, recyclage…), restauration des cours d’eau et bien d’autres.

          Je ne serai pas toujours disponible pour vous répondre directement, de gros chantiers sont à mener pour développer une communication qui puisse garantir la proximité entre les habitants et leur communauté de communes. J’espère que nous y arriverons, cela fait partie des missions de service public que les habitants sont en droit d’exiger, comme vous le faites dans vos commentaires.

          Cordiales salutations

          Eric Magriau
          Chargé de la communication et de l’information à la Communauté de Communes des Hautes Vosges

          répondre
  4. jmv

    On va retrouver avec un siège paumé à l’extrémité ouest du périmètre de la com’com !!

    Ou quand les maneuvres politiques de quelques baronnets l’emportent sur toute logique.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *